Lualaba: La société civile fait l’état des lieux de la gouvernance politique au Lualaba en 2019

0
573

Dans son rapport général d’actualités et d’observations pour l’exercice 2019, la société civile cadre de concertation, s’est réjoui de la publication du gouvernement provincial du Lualaba, tout en appréciant à sa juste valeur l’esprit d’ouverture témoigné par Richard Muyej gouverneur de province envers les organisations de la société civile.

En ce qui concerne l’appareil gouvernemental, il a été constaté la démission avant son entrée en fonction du Ministre de la décentralisation et affaires coutumières, jusqu’à ce jour, ce poste reste vacant. La société civile a demandé au chef de l’exécutif provincial de nommer une autre personne capable d’assurer cette fonction, car le ministère de la décentralisation est une composante essentielle chargée de la mise en œuvre de la décentralisation qui se veut une opportunité d’épanouissement à partir de la base.

Le cadre de concertation s’interroge également sur la nécessité de la création des directions provinciales, au moment où d’autres organes existent déjà et jouent le même rôle au niveau provincial, urbain et communal.

Dans le secteur budgétaire, le cadre de concertation reste préoccupé par la mise à l’écart de la société civile Lors de l’élaboration du plan quinquennal et du budget de la province, et pourtant, elle fait partie prenante pour la consolidation de la gouvernance participative.

Dans le secteur minier, il a été préoccupé par les vagues de délocalisation des communautés par les entreprises minières, qui, la plupart en violation de la procédure légale. Une entreprise qui délocalise une communauté doit obligatoirement la réinstaller, l’idée de l’article 281 du code minier.

En agriculture, la société civile fustige la procédure de distribution des intrants aux agriculteurs.
Quand au domaine d’hygiène, le cadre de concertation déplore la détérioration de l’environnement à cause de l’insalubrité sans précédent. Il rappelle que la population paie la taxe sur l’environnement destinée à reprendre aux défis dans ce secteur.

Au royaume de recommandations, la société civile appelle le gouvernement provincial à respecter toutes les rubriques du budget 2020 et respecter le principe de redevabilté aux communautés; faire respecter par les entreprises les dispositions du code minier en matière de délocalisation des communautés impactées par les projets miniers.

Wangu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here