Arrivée de la délégation du VPM au Lualaba, aucun député n’a été convié aux rencontres. Dixit Donat Tshimboj

0
751

L’arrivée au Lualaba du VPM en charge de l’intérieur et sécurité, après plusieurs rencontres sans une participation des députés provinciaux. Des rumeurs ont inondé les réseaux sociaux faisant état du refus des élus aux activités de la délégation gouvernementale venue pour faire la lumière sur la situation sécuritaire au Lualaba.

À en croire le rapporteur de l’Assemblée provinciale Donat tshimboj, le fameux boycott de la rencontre des députés provinciaux et le vice premier ministre de l’intérieur et sécurité est une ineptie et un non sens.

Le rapporteur renchérit que ces rumeurs ne sont qu’une polémique de mauvaise augure orchestrée par des politiques en perte de pédale.


À la rencontre avec le vice-Premier ministre de l’Intérieur, seul le président de l’Assemblée provinciale l’honorable Louis Kakwenyi a été convié, mais aucun député n’a reçu l’invitation.

Le député c’est un monsieur, non un garçon de course pour s’offrir en spectacle là où il n’est pas attendu a indiqué donat tshimboj, en précisant que le vice-Premier ministre etant patron de la police et de l’armée en RDC, en aucun cas les élus provinciaux ne peuvent s’opposer à sa mission dans la province du Lualaba a poursuivi le rapporteur en soulignant que le vendredi dernier il leur avez été informé par le président de l’organe délibérant de l’arrivée du VPM de l’intérieur, certains députés ce sont interrogés sur l’opportunité de sa venue d’autant plus que la présidence avait déjà délégué bien avant l’auditeur superieur Mukunto Kiyana pour enquêter sur affaire Bakata Katanga.

D’autres élus du peuple se demandaient si le VPM ne risquerait pas de violer la mesure du chef de l’état en rassemblant beaucoup du monde. C’est tout, il n’en avait pas été question de dire non à l’arrivée du vice premier ministre a indiqué Donat Tshimboj.

Il sied de souligner que le week-end dernier lors de son passage dans la province du Lualaba Gilbert kankonde a rencontré différentes couches sociales pour aborder les questions liées à la vie de la province, l’on a noté l’absence de députés provinciaux voilà qui a alimenté la polémique.

Wangu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here