Journal télévisé du 08 novembre 2018

0
646

Au Lualaba, à chaque fin de l’année, il y a flambée des prix des denrées alimentaires de première nécessité. Déjà, le prix de certains produits comme la farine de maïs sont revus à la hausse. Un phénomène économique mais, qui pèse sur le panier de la ménagère.

Rendons-nous au village Tshabula à une dizaine de kilomètres de Kolwezi où les élèves ont du mal à poursuivre leur cursus scolaire. Cet état de chose inquiète les habitants de ce coin.

Dans ce même village, pas non plus de lieu de négoce. Pour s’approvisionner en denrées alimentaires, ils sont contraints d’effectuer plusieurs kilomètres. Ainsi, les activités commerciales sont quasiment inexistantes dans ce coin.

Vive tension, le mercredi 07 novembre, au quartier P2 entre le comité syndical de la Gécamines et la prétendue propriétaire de la parcelle mise en cause. Les deux parties au conflit ne comptent pas s’accorder ni même trouver un arrangement à l’amiable.

La classe politique de Kolwezi divisée face à la proposition de monseigneur Fridolin Ambongo sur les antennes de la Radio France Internationale touchant la machine à voter. Pour lui, la solution intermédiaire serait l’usage du papier à la présidentielle et de la machine à voter aux législatives.

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here