Politique : Quatre ans de la passation du pouvoir pacifique en RDC

0
92

Rédaction : +243977706612

Le 24 janvier en République Démocratique du Congo marque une journée de la passation pacifique du pouvoir, une première depuis l’accession du pays à son indépendance, le 30 juin 1960.

Une journée indélébile dans le pays de LUMUMBA,  où tous les peuples Congolais assistaient à un évènement grandiose de voir un ancien président passer son bâton de commande au nouveau président démocratiquement élu bien qu’il y avait eu de multiples contestations de la part des membres de la coalition LAMUKA, une plateforme politique avec son candidat Martin FAYULU MADIDI.

La RDC n’avait jamais connu cette réalité, depuis Joseph Kasa-vubu, son premier président qui avait été  chassé au pouvoir par les militaires, le 25 novembre 1965, un coup d’État qui portera Joseph-Désiré MOBUTU au pouvoir.

Le président du Zaïre régnera pendant 32 ans, avant qu’il ne soit aussi chassé par la rébellion de l’AFDL de Laurent DÉSIRÉ KABILA, le 17 mais 1997. Ce dernier accédera au pouvoir jusqu’à son assassinat le 16 janvier 2001.

Joseph KABILA KABANGE son fils prendra la magistrature suprême jusqu’au 24 janvier 2019, jour de la passation du pouvoir pacifique à son successeur Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO actuel président du pays.

La question reste à savoir si la RDC évoluera sur cette lancée Démocratique.

Wangu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here