Le Rwanda rejette le rapport des Nations Unies sur la présence de ses troupes en RDC

0
597

Le Gouvernement rwandais a, dans un document divulgué ce vendredi 8 janvier 2021, rejetté le rapport des experts des Nations-Unies du 23 décembre dernier au sujet de la présence des troupes rwandaises sur le territoire congolais. Il souligne par ailleurs qu’il n’y avait pas eu d’opérations conjointes récentes entre la Force de Défense Rwandaise (FDR) et les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC).

Au contraire, le Gouvernement de Kigali soutient plutôt qu’il entretient des relations bilatérales avec la RDC, et qu’il existe plusieurs engagements de coopération bilatérale, y compris la coopération militaire. “Cependant, une telle coopération est exclusivement limitée au partage de renseignements sur divers groupes armés opérant dans l’Est de la RDC qui constituent une menace commune aux deux pays”, dit-il.

Néanmoins, le Gouvernement de Paul Kagame réitère son engagement à promouvoir les mécanismes national et régional de gouvernance des ressources naturelles, en luttant contre l’exploitation et le commerce illégal des minerais dans la région.

C’est dans ce contexte, et dans un esprit de coopération et de bonne volonté, dit-il, qu’en février 2020, lors de la dernière visite du Groupe d’experts des Nations Unies au Rwanda, “on leur a montré divers efforts de lutte contre la contrebande en place et ils ont été témoins de minerais saisis par les autorités”.

Par contre, Kigali regrette ce qu’il qualifie de “lacunes” dans le rapport du Groupe d’experts onusien et le manque de bonne foi démontré par les experts. “Malgré le fait qu’il ait eu accès à diverses institutions gouvernementales, qu’il ait été facilité pour rencontrer des témoins et qu’il lui ait été fourni des réponses à toutes les questions soulevées, le rapport du Groupe d’experts de l’ONU a omis des informations clées et des éclaircissements fournis par le Gouvernement Rwandaise”, regrette-t-il.

Dans sa conclusion, ce sont plutôt des préoccupations qu’exprime le Gouvernement du Rwanda face à ce qu’il estime être un manque de rigueur de la part ces experts du Groupe des Nations-Unies dont il doute de l’indépendance.

Ce que dit le rapport

Selon le rapport du Groupe d’experts des Nations Unies, des militaires de la FDR sont pourtant bel et bien présents en RDC. Cette présence, signalée “dans les territoires de Nyiragongo, de Rutshuru et de Masisi a été confirmée par des officiers de la défense et de la sécurité, des sources issues de la MONUSCO, des ex-combattants des FDLR, des membres de la société civile et des chercheurs”. C’est ce qu’on peut lire dans ce rapport.

Selon ce document, l’armée rwandaise a mené des opérations militaires dans le Nord Kivu entre fin 2019 et début octobre 2020. En date du 2 octobre 2020, 60 membres de la FDR portant 18 mitrailleuses PKM et 4 lance-roquettes ont été observés sur le mont Rugomba, dans le territoire de Rutshuru.

Ces experts soutiennent avoir examiné divers éléments de preuve dont des documents, des photographies des images aériennes et rapportent avoir réalisé plus d’une vingtaine d’entretiens avec diverses sources.

À lire ces experts, les autorités congolaises sont au courant de la présence des éléments rwandais en RDC. Ils rappellent que dans une lettre datée du 22 avril 2020, adressée au dirigeant du Mécanisme conjoint de vérification élargi de la Conférence internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL), le chef d’état-major des FARDC avait dénoncé cette présence rwandaise sur le sol congolais : “La lettre faisait référence à une violation de la frontière entre le Rwanda et la RDC par des membres de la FDR qui avaient installé un camp à Kabara, dans le territoire du Nyiragongo (province du Nord-Kivu) au début du mois », avancent-ils.

Wangu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here