Kolwezi : Les étudiants dans la rue pour exiger la reprise des cours

0
875

La délégation de la Coordination Provinciale des étudiants du Lualaba (COPRELU), a organisé ce jeudi 14 janvier une marche pacifique pour exiger la reprise des activités académiques. Réunie au collège Saint Jean XXlll, cette cinquantaine d’étudiants a chuté à la mairie de Kolwezi. À l’hôtel de ville, ils ont eu un entretien avec le maire de la ville.

Banderole à la main, sans tambour battant la délégation des étudiants des différentes institutions supérieures et universitaires ont marché pacifiquement pour exiger la reprise des activités académiques dès ce lundi. Lentement mais sûrement cette poignet d’étudiants enjambe le pont de l’arternance. Leur cible principale, l’hôtel de ville pour prendre langue avec Véronique upite Kamina qui pourra bien répondre à la question qui taraude leurs âmes pures, celle de savoir : pourquoi certaines activités tournent en plein régime, malgré la présence du corona virus?

Selon les manifestants, les étudiants de la République Démocratique du Congo payent le prix de la mauvaise gestion de la pandémie. Déjà au pied de la barrière de la mairie de Kolwezi, les étudiants n’ont pas mis du temps pour l’affranchir paisiblement.
Sans plus tarder, Véronique upite vient à la rencontre de ses hôtes.
La première de chose, l’autorité urbaine dispose de son oreille pour recueillir les doléances des étudiants de sa juridiction.
En suite, le maire de la ville a eu un discours pour calmer les esprits surchauffés des marcheurs.Dans un premier temps, elle s’est vouée à être là croix de transmission du ral-le-bol de la communauté estudiantine.

Le numéro un de la ville a invité les étudiants à élaborer un mémorandum, qu’elle transmettra à qui de droit.
Bien que les étudiants n’ont pas été satisfait à cent pour cent, leur souhait le plus ardent était la reprise des cours dès ce lundi, mais, le maire de la ville a réorienté l’appréhension des étudiants de la pandémie à covid-19.

Wangu

PUBLICITES