RDC : Guerre à l’Est, la communauté internationale fait-elle une sourde oreille ?

0
61

Cela fait pratiquement 26 ans, jour pour jour, la population de la partie Est de la RDC vit dans l’angoisse. Meurtris par les atrocités des plusieurs mouvements rebelles locaux et internationaux à l’instar du M23, les habitants de cette partie du pays ne savent pas recouvrer la paix.

Si la Guerre entre la Russie et l’Ukraine semble intéresser d’autres pays et des organes internationaux dont l’Union européenne et les Nations-Unies, le peuple congolais eux, restent orphelins.

Suite à ce silence délibéré de la communauté internationale, les congolais ne cachent plus leur désolation. Des messages de dénonciation de cette agression rwandaise sont lancés de partout. Comme lors de la rencontre de la demi-finale entre les léopards et les éléphants de la côte d’ivoire, tous azimuts, les joueurs et les supporters congolais ont posé des gestes pour dénoncer le génocide et la position des différents organismes face à l’invasion des militaires rwandais sur le sol Congolais.

Ce vendredi 09 février 2024, à l’occasion de la 124ème réunion du conseil des ministres à la cité de l’Union Africaine, les membres du Gouvernement ont aussi dénoncé le même silence du monde vis-à-vis de cet envahissement rwandais.

Dans l’entre temps, les rebelles du M23 se rapprochent de Goma. Deux bombes sont déjà larguées dans les quartiers périphériques du chef-lieu de la province du Nord-Kivu en l’espace de cinq jours. Et les combats s’intensifient entre les FARDC et la rébellion du M23.

Wangu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here