RDC: Avec 150 députés et 35 sénateurs, le FCC prêt à assurer l’opposition?

0
305

Le front commun pour le Congo se met en ordre de bataille pour les échéances électorales de 2023.

Le coordinateur de la cellule de crise de cette plateforme chère à Joseph Kabila, Raymond Tshibanda a réuni autour d’une même table les responsables des regroupements, des partis politiques, les présidents de groupes parlementaires de l’assemblée nationale, des groupes politiques du sénat mais aussi quelques personnalités politiques fondateurs du Front commun pour le Congo.

Il a été question d’échanger avec les parlementaires restés fidèles à Joseph Kabila sur les épineuses questions de l’heure.

Ces Fidèles à l’ancien président Joseph Kabila ont échangé autour de la nouvelle position du Front commun pour le Congo, devenu la première force de l’opposition au sein du parlement.

Avec 135 députés nationaux et 35 sénateurs, le FCC logiquement est appelé à occuper le poste de l’opposition.

Le FCC n’est pas concerné par le partage de pouvoir avec l’union sacrée de la nation à tous les niveaux.

La plateforme s’érige en gardien du temple de la constitution, des lois de la République mais aussi les acquis démocratiques.
Parmi d’autres points évoqués, la structuration prochaine du FCC.

Au cours de ces échanges, ils ont aussi parlé de la formation des groupes parlementaires et des commissions permanentes au sein de la chambre basse du parlement.

Wangu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here