Bien-être: Les bénéfices du vélo sur la santé

0
533

Le vélo pratiqué à titre de loisir est un sport santé; un sport porté, c’est-à-dire que la personne ne porte pas son poids, contrairement au footing par exemple.  Le vélo nécessite plus que d’autres sports d’être à l’écoute de ses sensations, on surveille sa respiration et ses sensations musculaire. La pratique régulière amène souvent à manger plus sainement, à boire régulièrement pendant l’effort.

Découvrez quelques bienfaits du vélo dans cet article:

1. Le vélo améliore la performance du cerveau, la santé mentale et réduit le stress   

Mémoire et concentration… Les amateurs de vélo ont des cerveaux mieux oxygénés et qui fonctionnent de plus optimale. Le vélo, comme d’autres sports, déclenche la sécrétion d’endorphines, ce qui réduit le stress, l’anxiété et même les risques de faire une dépression. Une petite étude canadienne parue l’année dernière avait montré que les personnes qui choisissaient le vélo pour se rendre au travail arrivaient de meilleure humeur et moins stressées que celles qui utilisaient leur voiture. Cet effet positif aidait aussi les cyclistes à se sentir mieux tout au long de la journée, à réduire leur stress et même à augmenter leur performance professionnelle.

2.  Le vélo réduit le risque de diabète de type 2

30 minutes de vélo par jour réduit de 40 % le risque de développer un diabète de type 2, selon une étude finlandaise. Après avoir suivi 24.623 hommes et 27.890 femmes, les chercheurs ont trouvé que les personnes qui pratiquaient régulièrement le cyclisme étaient moins susceptibles de développer du diabète sucré. Plus ils pédalaient chaque semaine, plus leur risque baissait. Les résultats ont aussi indiqué que même les personnes qui se mettaient au vélo sur le tard faisaient baisser leur risque de diabète de 20% par rapport aux non-cyclistes.

3. Le vélo améliore la vitalité sexuelle.

Moins cher que le Viagra, le vélo permet une meilleure vascularisation dans toutes les parties de l’anatomie… Y compris les plus intimes. Deux études différentes parues cette année ont trouvé que le cyclisme n’affectait pas la santé sexuelle ni urinaire des hommes, ni la santé gynécologique des femmes. La première, menée par des chercheurs de l’Université de Californie a trouvé que la santé urinaire et sexuelle des cyclistes masculins n’était pas pire que celle des nageurs ou des coureurs à pieds. Les femmes cyclistes enregistraient des risques plus importants d’infections urinaires, leur fonctionnement sexuel et urinaire n’était pas impacté. Ils ont même précisé que les adeptes de cyclisme de forte intensité pouvaient connaître une amélioration de leurs fonctions sexuelles.

4. Le vélo réduit le risque de maladies cardiaque

Faire du vélo permet de stimuler le muscle cardiaque, de baisser le rythme du cœur au repos ainsi que le niveau de cholestérol et la pression artérielle. Des recherches britanniques relayées cette années ont souligné que le fait de se rendre au travail à vélo ou à pieds pouvait réduire le risque de maladie cardiovasculaire ou d’attaque.

Nul besoin de pédaler d’arrache-pied pour ressentir les bénéfices de cette pratique. 30 minutes de vélo par semaine offriraient déjà une relative protection contre les maladies coronariennes.

Pour les chercheurs, il ne faut pas en conclure que le vélo protège des maladies cardiovasculaires, il permet de stimuler la santé cardiovasculaire. Les personnes qui n’utilisaient leur vélo qu’occasionnellement enregistraient tout de même un recul de 8% de mortalité.

6. Le vélo permet l’équilibre

La pratique du vélo améliore la coordination, l’équilibre et la force musculaire, ce qui réduit les risques de chutes, notamment chez les personnes âgées. 

7. Le vélo permet de perdre du poids 

Si votre objectif est de mincir et de vous maintenir en forme, l’essentiel est la régularité. En vous entraînant fréquemment sur le long terme, vous constaterez rapidement les résultats de vos efforts. Lorsque vous pédalez, le corps élimine les glucides, c’est-à-dire le sucre, durant les 20 premières minutes puis les lipides, plus connus sous le nom de graisses. Pas de pression donc, puisque le moindre trajet effectué à vélo sera bénéfique pour votre corps.

8. Moins de risqué de developer un cancer

L’accélération de la respiration et du rythme cardiaque provoquée par le vélo stimule la contraction des muscles intestinaux. ce qui réduit le risque du cancer du côlon.

9. Le vélo réduit la fatigue et boost le système immunitaire

Selon les chercheurs, le vélo augmente de 20 % le niveau d’énergie et réduit la fatigue de 65%. L’activité physique modérée rend le système immunitaire plus actif et donc plus efficace pour lutter contre les infections.

Existe-t-il des contre-indications dans la pratique du vélo?
A priori non, mais dans tous les cas, pour une personne sédentaire qui, à partir de 40 ans, souhaite se remettre au vélo, on lui recommande d’aller voir le médecin traitant qui l’adressera peut-être à un cardiologue. Et tout pratiquant «régulier» de plus de 45 ans doit passer un test d’effort, tous les ans. En ce qui concerne l’exemple d’un cycliste «loisir» qui se remet à son sport après une longue interruption, il lui est conseillé de se donner 2 à 3 mois de pratique progressive, en donnant la priorité à des sorties sur du plat.

Wangu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here