Assemblée Nationale : Les députés FCC suspendent leur participation aux plénières

0
279

Les députés nationaux membre du Front Commun pour le Congo (FCC) ont décidé de boycotter les plénières à partir de ce vendredi 22 janvier, pour violation des textes par le bureau d’âge de l’Assemblée nationale.

Ces élus du FCC reprochent spécialement au bureau d’âge la non-organisation de l’élection du bureau définitif, mission principale pour laquelle elle a été installée.

« Depuis un temps, nous avons constaté que le bureau d’âge est en train de faire une diversion, une distraction. La matière importante qui est la mise sur pied du bureau définitif, n’est pas examinée. On nous prend des matières qui ne relèvent pas de la compétence du bureau d’âge. Le bureau d’âge n’a pas pour pouvoir d’organiser le vote des lois; le bureau d’âge n’a pas pour pouvoir d’organiser le contrôle parlementaire. Alors que la matière spécifique qui nous reste aujourd’hui, c’est le vote du Bureau définitif. Et nous nous demandons où sommes-nous ? Nous sommes dans une jungle ou dans une démocratie ? Dans la démocratie, on respecte les règles du jeu. Et les règles du jeu, c’est le respect des textes. Et notre texte qui nous régit, c’est le règlement intérieur de l’Assemblée nationale. Nous nous sommes rendus compte que toutes ces lois sont en train d’être violées par le bureau d’âge. Et les députés du FCC ont décidé désormais de ne plus participer [aux plénières] jusqu’à ce que les revendications du FCC soient prises en compte. », a déclaré à la presse le député Lucain Kasongo du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD).

C’est depuis plusieurs semaines que les députés nationaux du FCC decrient la violation des lois par le bureau d’âge.

La plénière de ce vendredi a prévu deux matières à l’ordre du jour à savoir l’identification de la configuration politique ainsi que l’examen du rapport de la commission ECOFIN sur le projet de loi portant la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF).

Pour les députés du FCC, cette question de la configuration politique est abordée au début de la législature. Ils considèrent à ce jour que la majorité a été déjà identifiée puisque le Premier ministre a été nommé sur cette base.

Wangu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here