RDC-CENI : Les catholiques et protestants attendent toujours de recevoir le président de la République

0
176

Cela fait environ une semaine que Marcel Utembi et André Bokundua, respectivement président et vice-président de la plateforme des confessions religieuses ont écrit au Chef de l’Etat. Les représentants des églises catholique et protestante espéraient que l’audience sera accordée « urgemment » y égard au « contexte délicat dans lequel se déroule la désignation des délégués des confessions religieuses à la Commission Electorale Nationale et Indépendante (CENI) ».

Du côté, de la présidence de la République, la lettre a bel et bien était reçue. « Elle est en cours de traitement », confiait dimanche un membre du cabinet de Félix Tshisekedi.

Selon les informations de ACTUALITE.CD, le président de la République espérait que le processus au niveau de l’Assemblée nationale soit vidé avant son éventuelle implication, comme c’était le cas en août 2020 avec le dossier Ronsard Malonda. Or à ce stade, la commission dite paritaire opposition-majorité est bloquée depuis une semaine.

De leur côté, les six confessions religieuses sont déterminées. Pour elles, le dossier est clos: Denis Kadima a été choisi et son dossier a été transmis au bureau de l’Assemblée nationale. Elles espèrent que cette fois-ci, le travail ne leur sera plus retourné. D’ailleurs, elles réprouvent la décision du duo ECC-CENCO de saisir Félix Tshisekedi. Elles se désolidarisent de l’initiative qu’elles trouvent inopportunes.

Plusieurs scenarii sont envisageables à ce stade. L’une des possibilités est de voir Christophe Mboso accéder à la démarche de six, c’est-à-dire recevoir le dossier de Denis Kadima, le transmettre à la commission paritaire et faire aboutir le processus d’entérinement, exactement comme l’avait fait Jeanine Mabunda.

L’autre voie envisageable est d’attendre la position de Félix Tshisekedi avant de lever une position définitive.

Entre-temps, l’opposition fait bloc; Lamuka et FCC ont boycotté les travaux de la commission dite paritaire et espèrent l’ouverture des négociations pour une issue plus consensuelle. D’autres partis de l’Union sacrée sont également de cet avis dont Ensemble pour la République et UNC.

Wangu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here