Lubudi : Nathalie Ngandu lance des activités dédiées au mois de la femme sur toute l’étendue du Lualaba

0
455

La Commissaire Générale du gouvernement en charge des affaires sociales et humanitaires, genre, famille et enfant Nathalie Ngandu a lancé ce lundi 08 mars 2021, dans le territoire de LUBUDI, chefferie de Bayeke, à Bunkeya, les activités dédiées au mois de la femme, mois de mars, sous le thème national : Leadership féminin d’excellence, société égalitaire et numérique à l’ère de la Covid-19.

C’est dans l’enceinte du bureau administratif de la chefferie de Bayeke où les autorités politico administratives de la province du Lualaba, les autorités Coutumières et religieuses de cette chefferie et les femmes venues de Kolwezi et celles de Bunkeya et ses environs se sont réunis pour célébrer la femme en cette date du 08 mars, mais aussi pour le lancement des activités du mois de la femme. Bien avant le lancement des activités, les autochtones de certaines localités de la chefferie de Bayeke ont exhibé quelque pas de danse pour montrer à tout Lualaba les merveilles culturelles de cette contrée de la province. Parmi ces danses, on peut noter la danse YEKE, qui est une définition de la culture Yeke.

Par la suite, l’administrateur de territoire de LUBUDI, Clémentine Lutanda wa Mpanga s’est basé sur le thème de l’année au niveau international « Leadership féminin pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid-19 », pour exhorter les femmes du Lualaba en général et celles de Bunkeya en particulier à s’impliquer pour que certaines anti valeurs soient levées dans toutes les localités de la chefferie de Bayeke. Elle a reconnu une réalité selon laquelle, très peu de femmes de Bunkeya sont scolarisées, faibles, dépendantes comparativement aux autres contrées.

Les femmes ont présenté leurs plaidoyers aux autorités provinciales, une plaidoirie dans laquelle elles s’insurgent contre la non représentativité féminine au sein des institutions de prise de décision. Par leur représentante, elles ont peint la place de la femme dans les différentes institutions politico administratives, du législatif à l’exécutif, la femme n’est pas représentée comme il se doit. Elles ont par ailleurs, invité les autorités à se tourner vers la gente féminine pour le poste nominatif puisque cette dernière a aussi des leaders fortes et compétentes, ont-elles dit.

Prenant la parole, la commissaire du genre, famille et enfant a soutenu le plaidoyer, car étant femme, elle reconnaît cette non représentativité féminine dans les différentes institutions. Nathalie Ngandu a invité toutes les parties prenantes, homme et femme, à s’impliquer pour que la femme soit représentée telle une société égalitaire. Elle a par la même occasion, encouragé les femmes de Bunkeya au travail et à la responsabilité. La patronne des affaires sociales et humanitaires a rappelé l’importance de cette célébration qui ne se limite pas seulement aux simples festins et défilé de mode, mais plutôt une journée de fortes méditations et réflexions pour qu’ensemble les femmes puissent lutter contre certaines barrières afin qu’ils s’épanouissent dans la société.

Par ces mots, Nathalie Ngandu a lancé les activités du mois de la femme, sous un applaudissement et encouragements autochtones qui ont vu en elle, une inspiration que tout est possible à toute femme qui veut aller loin.

Juste après son allocution, une forte délégation composée des députés, des membres du gouvernement et des femmes a effectué une visite guidée à l’université technique m’siri 1er. Sur place, Nathalie Ngandu est allée à la rencontre des jeunes filles de l’internat de cette alma mater où encore une fois, elle les a invité au travail acharné pour la réalisation de leurs rêves.

C’est par un cocktail servi dans la cour Royal du mwami que les lampions de cette journée se sont éteints.

Wangu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here