Lualaba : Persistance de l’accouchement à domicile au village KAMOA

0
355

Les femmes du village Kamoa situé à 67 kilomètres de la ville de Kolwezi affichent une réticence pour accoucher dans les hôpitaux, elles préfèrent leurs maisons.

Malgré la présence d’un centre de santé ou de l’hôpital Général de Référence Kanzenze, les femmes du village Kamoa choisissent leurs maisons à la place des hôpitaux quand il est question de s’accoucher sans aide ni connaissance en la matière.

L’accouchement se fait généralement entre femmes du village elles-mêmes. Voisine, mère, amie, chacune contribue pour entendre le cri des nouveaux-nés. Une pratique condamnée par le chef de secteur Luilu qui a mis en garde le chef du village Kamoa, chef Tambo ainsi que les femmes de cette partie de la province.

Selon les femmes, cette situation est dûe aux conditions de vie très précaires dans ce village, les hommes sont la plupart chômeurs, et n’ont pas le moyen de se payer les soins appropriés ou un accompagnement médical en cas d’accouchement et par conséquent elles préfèrent le faire seules, c’est plus rapide et est non-onéreux.

Ce village connaît encore le mariage précose et les grossesses des jeunes filles de moins de 18 ans ne sont pas à compter dans cette contrée.

Wangu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here