Kolwezi : une colonie de vacances instructive

0
1069

Après deux mois de colonie de vacances, les jeunes de Kolwezi ont appris beaucoup de choses. Ils doivent ce 24 août se quitter. Derniers instants pour s’égayer, se  dire au revoir dans la cour de la paroisse Mariapolis dans la commune de Manika  à Kolwezi.

Dans la cour de la paroisse Mariapolis, l’heure est à la fête. Des enfants en bas âges, certains ont environ trois ans, dandinent sous le rythme des tam-tams. Vient ensuite des jeunes garçons. Ils chantent et dansent. L’un d’eux entonne un cœur qui fait éclater l’assistance assise sur une chapelle ardente de rire. Que de jeux ludiques sont programmés. C’est avec tristesse que Dimercia Kabulo, 12 ans, va quitter la colonie. « Nous nous sommes bien amusés. Nous avons appris le respect des ainés, comment se tenir à table et biens d’autres choses. Nous disons merci à Wilfried Mbukani notre encadreur qui nous a bien encadrés. Surtout moi, je me battais beaucoup mais j’ai changée», reconnait-elle. Grady Kazadi enchaîne: «Nous avons aussi appris l’hygiène. »

 

Des non-catholiques dans la colonie

Pour la colonie de vacances 2018,250 jeunes y ont pris part. « Pour nous, c’est un échec. Parfois nous réunissions jusqu’ à 450 enfants. Mais cette fois-ci Kamoto Coper Company n’a pu prendre en charge que 250 jeunes», regrette Wilfried, président de la colonie, séminariste Lassalien.

C’est depuis 1986 que la colonie de vacances Mariapolis existe pour encadrer les jeunes. La particularité de celle de 2018:la présence des enfants non-catholiques. Sephora Kanam est l’un d’eux.  Dun air pressé  pour aller rejoindre ses amis. Elle lance: « Je me suis bien amusée et j’ai appris   de bonnes choses. Je reviendrai l’année prochaine.»

                                                                                            Par Gracia Oleko

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here