Kolwezi/Marche anti-Malonda: Les militants de l’UDPS en guerre contre ceux du PPRD à la cité Manika

0
432

Comme dans toutes les grandes villes du pays, la ville de Kolwezi a été chaubrouillante, ce jeudi 09 juillet 2020. Les jeunes de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, UDPS, en bloc avec ceux de l’Union Nationale des Fédéralistes Congolais, UNAFEC, ont été dans la rue pour dire non à Ronsard Malonda, comme successeur de Corneille Nangaa à la tête de la CENI. La cité Manika était le berceau des troubles. En même temps, les activités économiques ont tourné à la normale, l’exemple du centre-ville de Kolwezi.

Le drapeau congolais flotte normalement. À 12 heures, le robot de Mariapolis régule la circulation comme d’habitude, aucun véhicule ne se précipite. Le lieu public d’à côté n’a pas connu de visiteurs; des places assises sont vides. Dans les encablures de Mariapolis, le soleil s’est levé à l’Est, et suit son court normal. Vers le pont de l’alternance, toutes les deux bandes reçoivent des véhicules dans une vitesse modérée. La place de la poste, est déserte; tout le monde garde les deux pieds sur terre.
Les motocyclistes parquent, à l’attente des clients.

Un dispositif sécuritaire déployé pour éviter le dérapage. Toute formation de plus de trois personnes est dissoute, à l’immédiat.
Des pick-up de la Police font la ronde du centre-ville de Kolwezi.
En plein cœur de la ville commerciale; magasins, pharmacies, restaurants et autres établissements commerciaux, gardent leurs portes grandement ouvertes pour accueillir les acheteurs. Les receveurs peuvent aussi bien crier, en ignorant même toutes les questions politiques. Le mot « marche » ne revient même pas dans leur tête.

Chaque commerçant dans son coin.

Dans le centre ville de Kolwezi, le mot d’ordre du maire de la ville, appelant tous les Kolweziens, à vaquer librement à leurs occupations, a été respecté dans toute sa grandeur.

Comme chaque règle ne manque pas d’exception, la cité Manika été le théâtre des affrontements entre les militants de l’UDPS, coalisés avec ceux de l’UNAFEC, ont été en guerre contre leurs rivaux du PPRD.
Faisant bloque, les jeunes de l’UNAFEC et de l’UDPS ont bafoué, jusqu’àu pieds, le communiqué de la mairie de Kolwezi, interdisant toute marche. En face des éléments de l’ordre, sans peur, ils ont marché sur l’avenue Okito. Les jeunes du Front Commun pour le Congo sont venus interrompre la marche, chose qui a dégénéré un affrontement entre ces deux camps.
Un dispositif sécuritaire est déployé au siège de l’UDPS-Kolwezi pour contrôler tout mouvement des militants.

Entre temps, les membres de l’UNAFEC jouent au fair-play, et promettent de retourner dans la rue afin de répondre positivement au mot d’ordre lancé par Moïse Katumbi.

Wangu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here