Bandundu-Ville: Les conducteurs de taxi-moto alertent une grève

0
361

À Bandundu ville dans la province du Kwilu, les conducteurs de mototaxis communément appelés « wewas », sont descendus dans la rue ce lundi 15 février 2021, pour protester contre l’achat de plusieurs documents imposés par les services étatiques notamment la division de transport et la Société Nationale d’Assurance (SONAS).

Ils affirment qu’en novembre 2020, ils ont acheté un document de la SONAS à 450.000 Francs Congolais. Ce document a été annulé en janvier 2021 pour être acheté de nouveau à 40.000 FC et en février, un autre document de la division de transport est acheté à 80.000 FC, c’est également l’assurance de la SONAS pour ceux qui n’étaient pas en ordre au mois de janvier dernier.

« C’est de trop. Combien réalisons-nous en terme de recettes pour nous imposer toutes ces taxes en succession. À notre savoir, l’assurance n’est pas obligatoire mais ici, on nous oblige. Nous disons non à ce traitement. Nous demandons aux autorités provinciales de s’impliquer, à défaut, nous n’allons pas travailler jusqu’à nouvel ordre », a déclaré Fiston Biere, président de l’association des conducteurs des motos.

En réaction, le maire de Bandundu, Éphrem Kinda, a appelé ces manifestants au calme et leur a demandé de continuer à travailler sans acheter un quelconque document, jusqu’à nouvel ordre.

« Allez faire votre travail et ne soumettez à aucun document, en attendant qu’on discute avec les services jusqu’à trouver un terrain d’entente qui puisse permettre à toutes les parties de faire une bonne affaire », a indiqué le maire de Bandundu.

Il sied de noter que ces conducteurs de motos sont descendus dans toutes les grandes artères de la ville et crevaient des pneus de leurs collègues travaillant dans la clandestinité.

Wangu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here