Au mépris de ses propres lois, la RDC utilise toujours les sachets plastiques : Thérèse Kapinga (Habari RDC)

0
257

Chaque année le 3 juillet, le monde célèbre la journée sans sacs plastiques. C’est pour sensibiliser sur les dégâts que causent ces matériaux sur l’environnement. Pourtant en RDC, rien ne change depuis des années : les sacs plastiques sont toujours produits et utilisés dans la vie courante.

Malgré les discours et les bonnes intentions, nos autorités ne donnent pas l’impression de combattre les emballages plastiques comme on le fait dans plusieurs pays pour protéger l’environnement. Plus grave, notre population n’a pas conscience du danger. Ce qui fait que le fléau ce n’est pas seulement ces sacs plastiques, mais surtout l’incurie des autorités et l’inconscience de la population.

Quand vous circulez dans plusieurs villes de la République démocratique du Congo, les déchets plastiques font partie du décor. Vous les trouvez dans les rues, dans les rivières et les cours d’eau, dans les habitations, les dépotoirs, etc. A Mbujimayi par exemple, les déchets plastiques usagers forment toute une couche dans le sol de plusieurs quartiers. Il faut creuser plus profond pour retrouver la terre pure. Cette couche de matières plastiques non biodégradables empêche le sol de se fertiliser, rendant les jardins potagers de moins en moins productifs.

La loi interdit l’usage et la production d’emballages plastiques en République démocratique du Congo. L’article premier du décret n°17/018 du 30 décembre 2017 stipule : « La production, l’importation, la commercialisation et l’utilisation des sacs, sachets, films et autres emballages en plastique pour la vente d’aliments, de l’eau et de toute boisson sont interdites en République démocratique du Congo. » Mais c’est un décret qui reste dans les tiroirs, l’Etat congolais est incapable d’appliquer ses propres lois.

Sur nos marchés, les sachets plastiques se vendent comme des petits pains, au vu et au su de la police et des autorités. D’ailleurs, quand elles vont acheter dans des boutiques ou des boucheries, nos autorités sont elles-mêmes servies en emballages plastiques. Et elles les arborent même fièrement en revenant à leurs voitures. Je pense que le gouvernement congolais devrait faire la promotion de l’usage d’emballages en papier comme c’est le cas au Rwanda voisin.

Wangu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here