RDC : Un nouveau mode opératoire pour les arnaqueurs via le téléphone mobile

0
242

La cyber-escroquerie ou l’arnaque mobile devient un boulot en RDC dont ses auteurs se plaisent à se rechercher leurs proies. Les arnaqueurs utilisent les réseaux de télécommunication pour rejoindre par téléphone, leur cible en lui proposant des sommes d’argent parfois vertigineuses. Mais tout cela couvert d’intention d’escroquerie. Madame Elisabeth, qui se prétend sirène d’enrichissement, n’a pas encore fini, un autre escroc venait de voir le jour.

L’anarqueur s’est nommé Roger Mutinga. Dans ce message envoyé à l’une de sa victime qui lui a échappé belle, il s’affiche sérieux dans sa démarche. 

Une manœuvre bien mûrie pour devoir acheter la morale de son interlocuteur par une bagatelle de 200.000 pour avoir de ce dernier la faveur de lui donner son suffrage aux prochaines élections de décembre programmé en RDC.

Le montant que propose l’auteur de cette machination, assimilée vraisemblablement à la cyber-escroquerie, est récupérable via un compte financier électronique d’un quelconque réseau de télécommunication, par exemple M-pesa et consort. 

Le prétendu honorable député et candidat aux prochaines législatives demande seulement un pont pour dire un contact entre sa cible qu’il veut escroquer et le tenancier de n’importe quelle cabine de vente d’unités pour passer l’opération de retrait d’argent. 

En revanche, il vous affirme au tenancier de cabine un virement de 2.000.000 sur lesquel montant ce dernier aura également à y retrancher sa part  de 200.000, suivant son deal sans qu’il n’explique davantage à Quoi servira le restant de la somme.

Ce genre de cyber-escroquerie a pris de l’ampleur au pays et continue à diversifier ses formes. Le nommé Roger mutinga n’était plus joignable au moment où sa victime invaincu a tenté de le rappeler pour l’application son processus d’escroquerie bien maquillé.

Wangu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here