RDC : Agression Rwandaise, les rebelles du M23 perdent leurs bastions grâce aux Wazalendo

0
125

Guerre à l’Est de la République Démocratique du Congo, une lueur d’espoir est en train de naître. Les jeunes résistants communément appelés Wazalendo ont déjà reconquis plusieurs villages et localités.

Les voix se lèvent sur la montée en puissance de ces compatriotes, néanmoins une question se pose non seulement sur les accords conclus entre la RDC et le M23 sous la médiation de João Lourenço, président Angolais mais aussi sur la façon dont ce derniers seront récompensés par le Gouvernement congolais.

< Ces gens sont dans une position de force. Quand ils ont reconquis tout ça, quelle sera leur récompense. Et quelle sera la position de la RDC par rapport à celà. Faudra-t-il les intégrer plus tard dans l’armée ? Seront-ils récompensés financièrement? Donc aujourd’hui, c’est le patriotisme qui prévaut, il faut nécessairement libérer ces territoires et par après ? Moi je pense que c’est une équation à deux inconnus. La RDC doit s’attendre déjà à comment gérer cette situation après la reconquête de ces territoires>, prévient GUSTAVE MULONGOY, analyste politique de la ville de KOLWEZI.

l’Union des Forces de la Défense Patriotique Congolaise (UFDPC), ont déjà reconquis plusieurs villages et localités mais surtout le territoire de MASISI et KITCHANGA, sous occupation du mouvement terroriste du M23.

Depuis la matinée de ce mercredi 11 octobre, des affrontements ont opposé les résistants patriotes « Wazalendo » aux terroristes du M23 soutenus par Kigali. Les Wazalendo disent avoir pris le contrôle de trois (3) collines de Bwiza en délogeant les belligérants. Par contre, les terroristes du M23 se sont rétractés à Bwito en territoire voisin de Maison.

Les FARDC de leur côté, observent présentement le mouvement de cessez-le-feu. Dans une vidéo qui circulent sur les réseaux sociaux, l’un de ces jeunes résistants affirment qu’ils seraient bloqués par les éléments des Forces Armées de la RDC. Néanmoins ils donnent 48h à la force régionale de l’EAC, qu’ils accusent de complice.

Wangu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here