Lualaba/Village Tshala: Les conditions de vie très précaire de la jeunesse

0
720

Les jeunes du village Tshala vivent entre espoir et désespoir. Par manque d’accompagnement du gouvernement ou d’une entreprise minière de la place, leurs activités agro-pastorales ne se développent pas.

Besoin d’une émancipation en ce 21ème siècle, les jeunes filles et hommes du village Tshala ne trouvent mieux qu’à la débrouille. La carrière Staker, une concession de Kamoto Copper Company, étant leur unique source de revenu. Sans une occupation, la crème intellectuelle de Tshala assiste, chaque jour impuissante, à la levée et au couché du soleil. Les jeunes filles du coin, ne sont que vouées à des mariages précoces, faute d’occupation bien qu’elles développent en elles, l’esprit d’apprentissage.

Les projets de plusieurs jeunes chôment, par manque de financement. Aucun encadrement ne se fait.

Les creuseurs de Tshala, croupissent dans une misère criante, leur source de financement est bouchée.

La jeunesse du village Tshala compte jour et nuit sur l’accompagnement du gouvernement provincial, pour voir leur projet aboutir.

Wangu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here