Lualaba: Une nouvelle génération d’illettrés en gestation aux villages KISANKALA, KISANFU, KWATEBALA ET MISAMBA

0
556

Une nouvelle génération d’illettrés est entrain de naître aux villages MISAMBA, KISANKALA, KWATEBALA ET KISANFU dans la province du Lualaba. Dans ces villages aucune école publique ou privée n’est présente dans ces 4 contrées de la province.

Les enfants sont obligés de parcourir des longues distances pour se rendre dans leurs écoles respectives situées à Kazembe gare. Ceux n’ayant pas la force de marcher se retrouvent prisonniers d’eux mêmes en restant clouer dans leurs maisons espérant qu’un bon samaritain leurs vienne en aide en construisant une école même de fortune.

Selon la population, il n’y a qu’un seul diplômé natif de ces 4 villages. La plupart d’enfants abandonnent les cours à la suite des diverses difficultés qu’ils rencontrent tout au long de leurs parcours scolaires, notamment le non paiement des minervals, la distance et la route nationale numéro 39 très dangereuse et présentant dès accidents enregistrés à longueur de journées, et que ces derniers sont contraints de traverser chaque matin, midi et soir pour avoir une bonne éducation.

La notion de la gratuité de l’enseignement de base est de loi à être respectée à Kazembe gare où les enfants se rencontrent tous. Le minerval dans les écoles de Kazembe Gare varie entre 7.000 CDF et 8.500 CDF, bien que minime, mais introuvable dans cette partie de la province où les conditions de vie sont très précaires.

Les habitants lancent un cri d’alarme aux autorités compétentes, afin que des infrastructures scolaires modernes trouvent place à Kisanfu, KISANKALA, MISAMBA et KWATEBALA.

Wangu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here