Lualaba : Les expatriés dans l’enfer des gangs

0
232

La situation sécuritaire est dégradante sur toute l’étendue de la RDC. Le Lualaba en paye  le prix. Les expatriés sont aussi victimes.

Dans une déclaration mixte, publiée mercredi 05 juillet, des organisations de la société civile, spécialisées dans la  gestion des ressources naturelles en RDC à l’instar de la  Plateforme Comprendre et Agir dans le Secteur Minier industriel et artisanal, Justicia ASBL, Secours ASBL, Centre pour la justice et la réconciliation, Espoir ONGDH et autres, ont condamné la mort de deux sujets chinois, jeudi 29 juin dernier, à 100 mètres de la route nationale numéro 39, entre les villages MUSEBA et KAHIDI.

Il s’agit de Monsieur TANG-X UN et madame TANG-FENC MINC, gestionnaire du dépôt d’achat des minerais installé sur le site TSHIOMBA, à plus ou moins 13 kilomètres de leur résidence sise Avenue ABC, au quartier MAKOMENO, dans l’agglomération de KAKANDA, au Lualaba.

selon cette source, les victimes ont été attaquées par 3 personnes lourdement armées. L’homme a trouvé la mort au centre médical MAJKAZA, suite à des nombreuses blessures, tandis que sa femme a succombé sur le champ.

Les bandits ont emporté par la suite, une somme de 22.000.000fc (vingt-deux millions de francs congolais) ainsi que les téléphones avant de se diriger vers la carrière de MUSEBA.

Cette habitude prend de plus en plus de l’ampleur, dans la province du Lualaba.

Un sujet libanais était encore tué récemment au quartier KASULO dans la ville de KOLWEZI, alors qu’il vendait dans son magasin au marché CDM.

D’où ces ONG des droits de l’homme appellent les autorités politiques et sécuritaires de la province à se mobiliser pour assurer la sécurité des investisseurs Chinois, Libanais, Indiens et le reste de la population.

Wangu 

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here