KOLWEZI : Les conducteurs de l’axe MALU-LUILU, dénoncent la tracasserie orchestrée par les PCR

0
196

Dix-huit mille francs congolais, c’est la somme d’argent que débourse chaque chauffeur à destination de la cité UCK, au près des éléments de la PCR. Une situation qui a été dénoncée par les victimes, le mardi 11 mars, devant la caméra de Wangu RTV.

Des agents de la police de circulation routière, sont disséminés dans différents endroits, sur le tronçon MALU-LUILU.  Censés prévenir et  constater les accidents de rodage ou de circulation ainsi que la recherche d’infraction de leur compétence, ces  policiers se sont déguisés en percepteurs de la taxe illicite dénommée « RAPPORT ».

Par jour, les chauffeurs sont obligés de payer au total 18.000fc dont 2.000fc aux PCR de l’arrêt MALU, 20000fc aux agents de la mairie, 2000fc aux éléments de la police de circulation routière, se trouvant au niveau de NOKA. Chemin faisant, ces transporteurs laissent 2000fc aux PCR implantés au niveau de l’arrêt PCR, 2000fc à ceux de MIPETO, 2000fc au niveau de LOÏSSE,  TSHAMAZANKA 2000fc et Arrêt KIOSQUE 2000fc.

Cette pratique, qualifiée de la tracasserie, n’épargne aucun chauffeur et ne tient pas compte des documents que détiennent ces derniers. Par ailleurs, les victimes plaident pour l’implication des autorités compétentes, pour qu’ils travaillent dans des bonnes conditions.

Pour rappel, le phénomène rapport, devenu monnaie courante dans la ville de Kolwezi, est une méthode, par laquelle, les éléments de la PCR se font de l’argent à la longueur de la journée, non seulement auprès des conducteurs des taxis mais aussi auprès des tous les passagers.

Wangu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here