KOLWEZI : Décès de l’incendie au lycée Mwanga, la famille s’en prend à l’école et au gouvernement provincial

0
181

Plus d’une semaine après le décès de Glodie MALOBA, lors de l’incendie au lycée Mwanga, le corps de la défunte  est toujours à la morgue, la sépulture n’a pas encore eu lieu. La famille de la lycéenne a fustigé ce mercredi 03 mai, dans un communiqué de presse, le silence de l’école et du gouvernement provincial du Lualaba.

Cette dernière, évoque le désintéressement délibéré, du lycée Mwanga et des autorités gouvernementales, malgré le cahier de charge qui leur était soumis.

« Depuis l’avènement de la gratuité de l’enseignement, le lycée Mwanga, faisant partie des institutions de l’État, travaille en partenariat avec le Gouvernement. Donc ladite école fournit des services de manière gratuite aux élèves selon la volonté de notre constitution du 18 février  2006, telle que modifiée et complétée à ce jour. Et que tous les élèves ne sont plus assurés à la SONAS car, depuis l’avènement de la gratuité de l’enseignement, il était dit dans les lois qui régissent l’école et le Gouvernement que, la responsabilité sera partagée entre les deux, soit 50% l’école et 50% l’État, car étant tous des partenaires », peut-on lire dans ce communiqué.

Cinquante-cinquante, à ce jour ni le gouvernement moins encore l’école, aucune partie n’a déjà fait sa part.

« C’est depuis la date que nous avions perdu notre défunte fille, jusqu’à ce jour, aucune solution n’est trouvée alors que ladite école est saisie des faits et même le gouvernement provincial en est aussi saisi, car le Ministre de l’intérieur, en la personne de son excellence  Déodat KAPENDA WA KAPENDA et quelques membres dudit Gouvernement avaient prononcé même un discours quant à ce, cependant, par apport à l’exécution, ils sont restés calmes et indifférents », poursuivent-ils

Par ailleurs, la famille victime, exhorte au lycée Mwanga et au gouvernement provincial de respecter leurs engagements, afin que leur fille soit enterrée.

Wangu 

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here