TENKE FUNGURUME MINING, PLUS QU’UNE MINE

0
359

Des élèves finalistes du secondaire célèbrent leur admission au programme de bourse universitaire. Chaque année, 15 nouveaux bénéficiaires de la bourse universitaire rejoignent le programme.

La présence de Tenke Fungurume Mining dans la région est un facteur de développement. Une croissance exponentielle de la population a été enregistrée cette dernière décennie dans toute la concession, en particulier dans les grands centres urbains de Fungurume et de Tenke. De 40 mille habitants environ à l’étude de base de 2008, la population de Fungurume est aujourd’hui estimée à plus de 200 mille habitants, rivalisant avec les grandes villes voisines de Kolwezi et de Likasi. Ceci est un indicateur du taux d’attractivité de la concession, les centres urbains en particulier, vues les opportunités économiques qu’elles offrentsous l’impulsion de TFM.

Ce flux des populations génère une pression très forte sur les services de base disponibles, au risque de constituer une cause de conflit communautaire majeur. Heureusement, TFM est là. TFM appuie les actions du gouvernement visant la recherche des solutions durables. De par sa responsabilité sociétale, l’entreprise s’engage avec dévouement dans des actions en faveur de la communauté. Ainsi, multiples réalisations d’intérêt communautaire sont visibles dans la concession et au-delà.

En parallèle, face à ses responsabilités fiscales, TFM verse de manière régulière ses contributions au Trésor public de la République Démocratique du Congo. Depuis le début du projet en 2006, ces paiements totalisent environ 3,30 milliards USD et les contributions au développement communautaire environ 224 millions USD. Depuis sa création en 2010, le Fonds social communautaire a bénéficié d’une hauteur d’allocation de plus de 48,5 millions.

Le Fonds social communautaire, une innovation de TFM en vue de répondre promptement aux besoins de la communaute a été créé en 2010. TFM alloue à ce Fonds 0,3 % du revenu net de la vente de ses métaux. Les projets que le Fonds réalise émanent de la communauté par un mécanisme assurant la participation, l’autonomie de décision et la responsabilisation de celle-ci.

L’environnement socio-économique ainsi créé, couplé aux facteurs tels que l’augmentation de la capacite, la stabilité et la qualité de la fourniture en courant électrique, l’amélioration de la voirie et la croissance démographique, constitue un incubateur de petites et moyennes entreprises, du petit commerce, de l’artisanat local, et de plusieurs autres activités. Le tout contribuant au relèvement global du niveau de vie des populations.

Les prestations de TFM se traduisent par des réalisations dans plusieurs domaines vitaux de la vie des communautés, y compris l’éducation, la santé, l’accès à l’eau potable, l’agriculture, les infrastructures, etc.

Comme quoi TFM est plus qu’une mine.

Les infrastructures


La route Kasolondo réhabilitée.

Alors qu’auparavant elle était dans un état dégradé pour n’avoir pas été rénovée pendant des décennies, la voilà vêtue d’une robe toute nouvelle. Elle, c’est la route Kasolondo, la principale artère routière de la commune de Fungurume. Longue de 2,3 km, la route Kasolondo désenclave la commune. Elle est un facteur d’amélioration de la sécurité routière, et de l’émergence économique : elle facilite des échanges de différentes natures entre quartiers et cellules de la commune de Fungurume qu’elle relie.


La route Kasolondo avant sa réhabilitation. Cette route avait été construite peu avant 1980.

Réhabilitée, la route Kasolondo est désormais pourvue d’un système d’éclairage. En effet, par le biais du Fonds social communautaire, TFM a financé pour près de 7,5 millions USD l’installation d’une nouvelle sous-station de 10MVA (au lieu de 3MVA à l’origine) à Fungurume et l’assainissement du réseau de distribution SNEL par l’implantation d’un réseau moderne de distribution de courant électrique sur la commune avec la construction d’une nouvelle ligne moyenne tension et le montage de 9 nouveaux transformateurs MT/BT supplémentaires de 500kva ajoutés sur les 5 transformateurs de 250kva vétustes existants. Ainsi, à la satisfaction des habitants de la commune de Fungurume.

« Nous sommes convaincus que TFM est là pour le bien-être de la communauté. Auparavant, nous avions un courant instable, irrégulier et de mauvaise qualité avec beaucoup de délestage.Pour le moment, tout va bien », s’est exprimé un habitant de la commune de Fungurume, laissant transparaître de la satisfaction pour ce projet d’électrification et d’éclairage public dans la commune de Fungurume dont la gestion d’exploitation et de maintenance revient entièrement à SNEL SA.

Madame Angel Kaj, habitante de Fungurume, décidément émue s’exprime en ce terme : « Le développement d’une ville passe par la construction des routes et la desserte en énergie électrique. Nous remercions l’entreprise TFM pour les actions à impact visible. Nos visiteurs seront impressionnés une fois de passage ici ». 

La route d’accès de Tenke, en terre battue, longue de 6 km et dont les travaux ont été lancés au mois de novembre 2020 sont presque à terme. En plus, une artère routière interne de Tenke, longue de 2 km et en asphalte, est aussi en pleine construction. Ces infrastructures pourront à terme désenclaver l’agglomération de Tenke, en reliant ses différents quartiers, tout en optimisant le niveau de sécurité routière. Ces travaux sont financés par le Fonds social communautaire, dont le bailleur de fonds est TFM. En plus de la voirie, l’agglomération de Tenke sera aussi pourvue d’un réseau électrique fiable. Les études de faisabilité sont en cours, et le projet sera effectif dans un futur très proche.

Appui de TFM en matière de santé

Sur le plan de l’appui de TFM en matière de santé pour l’intérêt communautaire, en particulier dans l’effort de lutte contre la pandémie de covid-19, l’entreprise a volé au secours des communautés riveraines et des provinces du Lualaba et du Haut-Katanga. Dans ce cadre, TFM a remis tour à tour à ces deux provinces, respectivement 400 mille USD et 150 mille USD pour la lutte contre le nouveau coronavirus. Au niveau local, plusieurs fois, l’entreprise a remis des dons de matériels de prévention et de lutte contre cette pandémie aux administrations publiques locales de sa concession. Par exemple, des thermomètres, de l’alcool, du désinfectant hydroalcoolique, des masques, du matériel de sensibilisation, des médicaments de prise en charge, du matériel de prélèvement et de collecte des échantillons pour la confirmation au laboratoire, etc.

Avec son plan visant le contrôle des maladies d’origine hydrique, l’entreprise s’est employée à améliorer en urgence l’accès à l’eau potable. Des centaines de villages de la concession ont été pourvus de puits d’eau potable manuels, les centres urbains de Fungurume et de Tenke ont accueilli chacun un réseau important d’adduction d’eau. La gestion de ces systèmes est entièrement assurée par la communauté bénéficiaire. Le réseau a produit près de 230 mille mètres-cubes d’eau pour le premier semestre 2021, avec respectivement 115 854 mètres-cubes pour Tenke et 117 459 mètres-cubes pour Fungurume.

La gestion environnementale

La dimension environnementale n’a pas été en reste. Dans le souci de minimiser les impacts de son projet d’exploitation, l’entreprise a développé une série de programmes poursuivant une gestion environnementale adéquate. Par exemple, pour tout nouveau site d’exploitation dans la concession, l’entreprise mène sous la supervision du ministère de tutelle une étudespécifique des impacts environnementaux et sociaux.

Les résultats de l’étude sont scrupuleusement observés afin de garantir non seulement l’acceptation communautaire du nouveau projet, mais aussi la préservation de l’environnement, notamment les espèces végétales endémiques. Les espèces végétales endémiques sont conservées dans des écosystèmesartificiels créés dans cet objectif.

Aussi, les graines sont conservées dans des banques de graines à TFM, à l’université de Lubumbashi et à l’université de Gembloux en Belgique. Pour cela, trois écosystèmes dont le plus grand a une superficie de 10 hectares ont été développés pour conserver la flore du cuivre de la concession.

L’éducation

Dans le secteur de l’éducation, les réalisations les plus récentes sont la remise de 600 bancs aux écoles de la commune de Fungurume, la remise de plus de 124 mille manuels scolaires aux écoliers de la Sous-Division de Lubudi-2 de tous les degrés d’enseignement tant dans le réseau public que privé. Le but est de les mettre à jour du programme d’enseignement issu des reformes récentes dans l’organisation de l’enseignement au niveau national.

À la dizaine d’écoles qu’elle a construites ou réhabilitées dans la concession, l’entreprise vient d’en ajouter 5 de plus, qui vont être remises incessamment à la communauté. Au-delà de la dimension infrastructurelle, l’entreprise finance plusieurs programmes de bourses universitaires et secondaires en faveur des écoliers de la concession, sachant que l’éducation est la base de l’avenir pour la jeunesse.

À travers le Fonds social communautaire, TFM a financé depuis 2018 un programme de bourse secondaire et, aujourd’hui, un total de 414 écoliers en ont bénéficié. Depuis 2016, le programme de bourse universitaire du Fonds a financé les études de près de 60 étudiants dont 11 filles ; à ceci, ajouté un complément de 15 élèves retenus pour le programme au mois de décembre 2020.

Wilson MAKUYA, l’un des boursiers de la deuxième édition, qui s’est distingué en gestion des Ressources Humaines, faculté des sciences économiques et management, système LMD à l’Université Protestante de Lubumbashi trouve des mots justes à l’endroit de TFM et de son asbl Fonds Social Communautaire. « Au nom des boursiers, je remercie le Fonds Social et TFM pour avoir initié et soutenu ce programme de bourse d’études universitaires, qui nous conduit sur la voie de l’excellence. En investissant en nous, cela va assurer non seulement notre développement personnel mais aussi celui des communautés de Tenke et de Fungurume. », a-t-il déclaré. 

Dans le même cadre, Mutoshi, la prestigieuse école secondaire technique de Kolwezi, reçoit chaque année depuis 2010 des écoliers boursiers de la concession. À ce jour, hormis les 65 inscrits au programme cette année scolaire, soit 2020-2021, un total de 179 écoliers en ont été bénéficiaires.

L’agriculture

Dans le secteur agricole, avec l’appui en intrants et l’accompagnement technique, les agriculteurs de la concession ont produit près de 11 mille tonnes de maïs, considérant tous les programmes de soutien à l’agriculture locale. Cette prouesse porte sur l’année culturale 2019-2020. Plus de 640 hectares de terre ont été exploités pour cette année culturale et sur lesquelles près de 640 agriculteurs ont été encadrés.

Le plan d’action de réinstallation

En vue de mettre les communautés riveraines à l’abri des impacts dus à l’exploitation minière, l’entreprise a développé un programme de réinstallation. Celui-ci se fait au terme des consultations avec les communautés concernées. Le plus récent est le village de réinstallation de New Mitumba. Le village compte plus de 140 ménages qui ont été déplacés d’un site où l’exploitation devrait commencer. Le village est doté de tous les services de base, notamment une école, un centre de santé, un système d’adduction d’eau, et des maisons décentes. Les ménages sont propriétaires devant la loi des maisons qu’ils occupent et peuvent en disposer à leur gré.

Le cahier de charges

L’engagement le plus récent avec les communautés de la concession c’est le cahier des charges. La signature officielle de ce plan quinquennal a eu lieu au mois de janvier 2021 en présence du ministre provincial des Mines et des notabilités telles que le Directeur de cabinet du Ministre national des mines, le Ministre provincial des mines de la province du Lualaba, leMwami des Bayeke, et les chefs des trois groupements relevant de la chefferie des Bayeke – Nguba, Mutobo et Mwenda Mukose –, les autorités municipales de Fungurume et de Tenke ainsi que les membres de la direction générale de TFM. La notification par le Cadastre minier est intervenue en date du 26 juillet 2021.

Le Mwami Eloi Nguba, chef de groupement Nguba et président du comité local de développement de la chefferie n’est pas resté indifférent quant à l’engagement de TFM dans l’élaboration du cahier des charges. « Nous félicitons notre partenaire TFM pour la franche collaboration et le partage lors de l’élaboration du cahier des charges pour le développement de nos territoires ». 

Les projets phares que cet engagement contient sont entre autres, la construction à Fungurume d’un hôpital général de référenced’une capacité de 200 lits, de 3 centres de santé, de 4 postes de santé, l’appui à la lutte contre les épidémies, la construction dans le groupement Nguba d’un institut supérieur des techniques appliquées, d’une école secondaire technique et des écoles primaires et maternelles, la réhabilitation de plus de 100 km de routes de desserte agricole, l’introduction de l’approche Songhaï, une technique de développement communautaire intégré à base agricole. Les experts du centre Songhaï ont été en visite de reconnaissance dans la concession pour identifier le site qui devra accueillir le centre pilote d’où l’approche s’étendra sur toute la concession. Au-delà de tout, un forage de plus de 70 puits d’eau potable, d’une adduction d’eau à Fungurume, les infrastructures pour les populations vulnérables, l’encadrement des femmes et la création d’une station de radiodiffusion et de télévision communautaire. Dans le cadre des réflexions sur ce projet des médias, TFM a reçu au mois de juillet 2021 le représentant de l’Unesco en RDC, qui a salué l’idée et proposé des solutions pratiques quant au financement supplémentaire pour la réalisation de ce projet.

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here