RDC/Les enfants soldats au sein des FARDC: Le comité des sanctions de l’ONU sur la RDC se dit satisfait des efforts entrepris par la RDC

0
81

Le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, a eu une séance de travail, ce lundi 08 novembre 2021 à l’Hôtel du Gouvernement, avec une délégation du Comité des sanctions du conseil de sécurité des Nations-Unies sur la République démocratique du Congo, comité institué conformément à la résolution 1513 des Nations-Unies sur la RDC.

Cette délégation a été conduite par Abdou Abarry, Ambassadeur permanent de la mission du Niger auprès des Nations-Unies et Président dudit Comité.

Au centre de leurs entretiens, les questions de la paix dans l’Est de la République démocratique du Congo, avec comme clé de voûte, l’ensemble des articulations du régime des sanctions, dont la question de l’embargo sur les armes, les sanctions individuelles avec le gel des avoirs, la limitation ou l’interdiction de circuler pour ceux qui sont frappés par ces sanctions. Ils ont aussi échangé sur la question de l’exploitation illégale des ressources minières de la RDC avec un satisfécit pour l’offensive diplomatique très concluante lancée par le Président Félix Antoine Tshisekedi au niveau de la sous-région pour mettre fin à ce fléau.

Abdou Abarry, qui s’est confié à la presse à la fin de cette séance de travail, a salué les progrès réalisés par la République démocratique du Congo, notamment par les Forces armées de la République démocratique du Congo dans l’éradication totale du phénomène de l’utilisation des enfants soldats. Ce haut fonctionnaire onusien s’est également dit satisfait de l’offensive diplomatique très concluante déployée par le Président de la République, Son Excellence Félix Antoine Tshisekedi au niveau de la sous-région dans le cadre de la lutte contre l’exploitation illégale des ressources minières de la RDC.

A ce sujet, le président du Comité des sanctions de l’ONU sur la RDC affirme que les efforts internes en RDC seraient vains sans une diplomatie concluante avec les pays limitrophes.

« Je suis là comme président du Comité des sanctions sur la République démocratique du Congo avec l’ensemble des 15 membres du Comité des sanctions, qui sont également membres du Conseil de sécurité des Nations-Unies. Nous sommes un organe subsidiaire depuis l’imposition de ce régime des sanctions à la République démocratique du Congo, dans les volets embargo sur les armes, les sanctions individuelles avec le gel des avoirs, la limitation ou l’interdiction de circuler pour ceux qui sont frappés par ces sanctions. Donc, depuis l’imposition de ce régime des sanctions, c’est la cinquième fois que le président du Comité des sanctions visite la RDC. Le Premier Ministre nous a fait l’honneur de nous recevoir aujourd’hui. On a évoqué l’ensemble des articulations de ce régime des sanctions. On a exprimé les préoccupations sur les questions de sécurité, notamment dans l’Est de la RDC. On a mis un accent particulier sur les violences qui sont faites aux femmes, où des progrès notables ont été enregistrés. Hier dans l’après-midi, on a rencontré la Conseillère spéciale du Président de la République sur la question (des violences faites aux femmes. Et je pense que le point qu’elle nous a fait est un point qui nous encourage. Nous avons également évoqué la question de l’emploi des enfants soldats pour constater fort heureusement qu’au niveau des FARDC, ce phénomène-là n’existe plus », a-t-il lancé avec satisfaction.

Ce haut fonctionnaire onusien s’est également dit satisfait de l’offensive diplomatique très concluante déployée par le Président de la République, Son Excellence Félix Antoine Tshisekedi au niveau de la sous-région dans le cadre de la lutte contre l’exploitation illégale des ressources minières de la RDC.

A ce sujet, le président du Comité des sanctions de l’ONU sur la RDC affirme que les efforts internes en RDC seraient vains sans une diplomatie concluante avec les pays limitrophes.

« Pour terminer, nous avons évoqué la question de l’exploitation illégale des ressources minières de la RDC en nous satisfaisant de l’offensive diplomatique très concluante qui a été lancée par le Président Félix Antoine Tshisekedi au niveau de la sous-région. Parce que fondamentalement, en tant que Comité et en tant que Conseil de sécurité de l’ONU, nous sommes convaincus que quelles que soient les politiques vertueuses qui vont être entreprises à l’intérieur de la RDC, tant que les pays du pourtour ne respecteront pas leurs propres obligations, les résultats ne seront pas probants. Et donc, c’est avec satisfaction que nous constatons ce que le Président Félix Tshisekedi est en train de faire en tant que Président de la RDC, mais également, en tant que Président de l’Union africaine », a dit Abdou Abarry.

Ce, avant de souligner la maîtrise du dossier dont le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde a fait montre au cours de cet entretien.

« Le Premier Ministre a été très constructif dans cet échange, très maître de ce dossier et entouré qu’il a été également par le Vice-premier Ministre, Ministre des Affaires étrangères, des membres de son cabinet, et des membres du Gouvernement. On est vraiment satisfait par l’ensemble des réponses qu’il a eu à nous donner », a-t-il affirmé pour finir.

Il sied de noter que cette mission des Nations-Unies est en visite de travail en RDC depuis le samedi 6 novembre 2021 et y séjournera jusqu’à mercredi, le 10 novembre. Elle a prévu des rencontres au plus haut niveau, notamment avec le Président de la République, le premier ministre, le ministre des affaires étrangères, la conseillère spéciale du Chef de l’État en matière de lutte contre les violences faites aux femmes. Elle se rendra également au Rwanda et en Ouganda.

Wangu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here