RDC : Jean Pierre Lihau, promet de s’employer pour en finir avec les «cumulards » des fonctions, dans l’administration publique

0
210

En séjour dans la ville de Bukavu, chef-lieu de la Province du Sud-Kivu, le Vice-Premier ministre, ministre de la Fonction publique, a officiellement lancé l’opération d’immatriculation des agents et fonctionnaires de l’état à la caisse nationale de sécurité sociale CNSS ce lundi 06 Septembre 2021 dans la ville de Bukavu.

Au-cours des échange avec les agents et fonctionnaires de l’état au sud-kivu, Jean-Pierre Lihau, a donner une mise en garde aux agents et cadres de l’administration publique concernant le recrutement des nouvelles unités.
A cette occasion, le Vice-Premier ministre , Ministre de la Fonction publique en RDC a souligné qu’il va tenir à l’extirpation des anti valeurs qui minent le secteur de la fonction publique.
Selon lui, il est temps, d’entrer dans la normalité en apportant des correctifs nécessaires au système qui a longtemps prévalu dans ce milieu professionnel.
– « Quand on distribue les numéros matricules comme des cacahouètes à qui l’on veut, nous tuons l’administration. Quand on recrute à tout bras et à tour de bras sans tenir compte des exigences légales, nous tuons l’administration. Nous devons revenir vers la loi » , a laissé entendre Jean-Pierre Lihau.

Pour le patron de la Fonction publique, il s’agit des recrutements sauvages effectués sur base de familiarité et qui doivent être bannis au pays.
_ « La maîtrise des effectifs et de la masse salariale, le mouvement du personnel au sein de l’Administration publique ; la modernisation de l’administration publique; le rajeunissement et la mise à la retraite sont mes priorités d’abord. Je pense que toutes ces anti valeurs-là, nous devons maintenant les écarter et essayer de faire les choses le mieux possible » ,_ renseigne le vice premier ministre de la fonction publique en RDC.

Tout en stigmatisant la tendance de certains officiels à recommander leurs proches comme si l’administration publique était leur propriété privée, les chefs de division principalement ont été indexés comme cheville ouvrière dans la maffia organisée sans que l’administration centrale siégeant dans la ville-province de Kinshasa n’en soit informée.
_ « Vous recrutez des gens sans signaler Kinshasa. Vous vendez des faux rêves aux jeunes et après nous avons des problèmes dans l’administration publique. Nous devons évoluer dans la normalité » ,__Souligne Jean-Pierre Lihau.
Outre cet épineux problème de recrutement des agents, d’autres questions liées au développement de l’administration publique congolaise ont également été évoquées au cours de cette rencontre, c’est entre autres, les problèmes des grades des agents de l’État, des soins de santé, des frais des funérailles, etc.

Le Vice-Premier ministre Jean-Pierre a rassuré ses interlocuteurs quant à la résolution progressive de tous ces fléaux.

Pour rappel, le vendredi 02 Juillet dernier, au cours de la traditionnelle conseil des ministres, Jean Pierre Lihau avait annoncé que plusieurs cas litigieux ont été décelés dans le Fichier de Référence de l’Administration Publique (FRAP).


Il s’agissaient notamment des cas des doublons, des cumulards des fonctions, des agents fictifs et autres détenteurs de faux matricules, qui font perdre au trésor public plus ou moins 20 millions USD par mois, soit environ 240 millions USD par an.

Wangu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here