RDC-ESU : 7 jours après la suspension, les étudiants de l’UNIGOM exigent la reprise des cours

0
306

Les étudiants de l’Université de Goma (UNIGOM) sont descendus dans la rue, dans la matinée de jeudi 19 août 2021, pour exiger la reprise des cours après une semaine d’arrêt suite à un conflit interne entre le comité de gestion de cette institution universitaire et les agents.

D’après ces étudiants, cette situation de grève a causé la paralysie des activités depuis maintenant une semaine, perturbant ainsi le calendrier des activités académiques qui, normalement, devrait prendre fin le 31 août prochain.

Ces étudiants réclament du ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU), une intervention urgente pour permettre à la paix de régner dans cette université et ainsi sauver cette année académique dont la plupart des étudiants se sont déjà acquittés des frais exigés à l’UNIGOM.

“Nous voulons la reprise des cours au sein de l’UNIGOM. Ce manque de collaboration entre notre comité de gestion et les agents ne nous avantage en rien, ça nous préjudicie”, écrivent-ils sur des banderoles dans la rue

En effet, depuis une semaine, des agents de l’Université de Goma ont déclenché un mouvement de grève pour réclamer 7 mois de leurs arriérés de salaires. Ils accusent aussi l’actuel comité de gestion d’incompétence et de favoritisme dans le partage de la prime mensuelle.

Des accusations rejetées par le recteur de l’Université de Goma qui parle d’un groupe de personnes bien identifiées qui veulent se rebeller contre le comité de gestion (COGE) pour des raisons bien connues. Celui-ci a justifié la réduction des dépenses dans son institution suite notamment à une faible mobilisation mensuelle due à la pandémie de covid-19 et l’éruption volcanique.

D’autres observateurs évoquent un conflit à caractère tribalo-clano-ethnique au sein de cette institution universitaire qui est dirigée par un Nyanga de Walikale. Les Hutus et les Nandevoudraient, selon ces observateurs, revenir également aux affaires.

okapinews.net

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here