RDC/Culture : La censure des chansons “Nini tosali te” et “Lettre à ya Tshitshi” au cœur de la polémique

0
111

Les chansons NINI TOSALI TE du groupe MPR et LETTRE A YA TSHITSHI de Bob Elvis ont été censurées et interdites de diffusion en République démocratique du Congo par la commission de Censure de la RDC, pour n’avoir pas déposé ces œuvres à ladite commission avant lancement, ont confié quelques sources proches.

Ces deux chansons ont connu un succès fort sur toutes les plateformes de téléchargement et réseaux sociaux au vu de leurs messages forts et poignants. Des chansons qui s’attaquent directement et indirectement au régimes passé et actuel illustrant les véritables problèmes de la population congolaise en général et de la jeunesse en particulier.

L’annonce de censure de ces titres, voilà la goutte le qui déborde et crée une forte agitation de part et d’autre. Réagissant à chaud face à cette interdiction de diffusion en RDC, le porte parole du gouvernement Patrick MUYAYA, a fait entendre que le gouvernement congolais n’est ni de près ni de loin attaché à cette décision

« La décision portant Censure des chansons n’émane pas du gouvernement. Dans le changement de narratif que nous prônons, tout citoyen est libre d’exprimer son opinion sous réserve des dispositions légales» a dit Patrick MUYAYA, porte parole du gouvernement.

«C’est une décision qui nous surprend. Si moi j’étais producteur de cette chanson je serai très heureux parce que ça fait l’objet de toutes les conversations. Pourquoi le Président de la République se sentirait toucher ? Nous nous sentons visés parce que nous incarnons l’État.» a-t-il ajouté.

Le défenseur des droits humains et président National de L’ASADHO, Jean Claude Katende est loin d’applaudir la réaction du gouvernement face à la censure des chansons.

«Ceux qui mentent le peuple doivent avoir honte. La commission de censure relève du ministre de la justice, dont dépend du Gouvernement. La chanson Nini to sali te est censurée par le Gouvernement. Il faut assumer(…) C’est une question : est ce que quand vous suivez la musique congolaise,pourriez vous dire que la commission de censure existe ? Cette commission devrait se gêner énormément ! » réagi JC Katende.

Wangu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here