Paul KAGAME sur Joseph KABILA : « Avec lui ça marchait quelques semaines, puis au bout d’un mois, nous avions à nouveau des problèmes »

0
401

Le Président Rwandais, a révélé, au cours d’un entretien accordé ce mardi 25 mai à Jeune Afrique, relayé par nos confrères de Politico.cd, que les relations bilatérales entre son pays et la République Démocratique du Congo (RDC) sous Joseph Kabila “n’ont jamais abouti”. Paul Kagame a reconnu “avoir tout fait pour améliorer les choses avec Joseph Kabila” mais sans succès. Il se réjouit tout de même qu’aujourd’hui, il y a l’espoir de voir la situation s’améliorer sur le terrain” entre son administration et Kinshasa, de Félix Tshisekedi.

“Je crois qu’il n’était pas très difficile de mieux faire qu’à l’époque de la précédente administration congolaise. Nous avons tout fait pour améliorer les choses avec Kabila, ça n’a jamais abouti. Avec lui, ça marchait quelques jours ou quelques semaines, puis au bout d’un mois ou deux, nous avions à nouveau des problèmes. Il en a été ainsi pendant des années”, révèle Paul Kagame.

Celui que le Président Tshisekedi appelle “frère”, Paul Kagame, explique que si les deux pays “s’écoutent mutuellement, surtout en tant que voisin, ça peut mieux marcher”.

“Aujourd’hui, il y a l’espoir de voir la situation s’améliorer sur le terrain. Si on s’écoute mutuellement, surtout en tant que voisin avec une histoire commune comme la nôtre, bonne et mauvaise à la fois, ça permet de mieux nous protéger des deux côtés. C’est ce qui se passe aujourd’hui”, rassure Paul Kagame.

Cette déclaration du président rwandais Paul Kagamevient après celle tenue le lundi 17 mai dernier à Paris où ce dernier avait nié aux antennes de RFI et France24 les conclusions du Rapport Mapping des experts des Nations-Unies indexant certains officiers rwandais. Dans sa déclaration, Paul Kagame avait alors même indiqué que le Prix Nobel de la Paix Congolais, le Dr Denis Mukwege, était devenu “un outil” des forces invisibles. Dans ses propos que le Président Congolais Félix Tshisekedi avait rétorqué en précisant que “le rapport Mapping a été élaboré par des experts des Nations Unies; la République Démocratique du Congo continue à croire qu’un jour justice sera faite à toutes les victimes de ces violences à l’Est de pays”. Quant à Denis Mukwege, Félix Tshisekedi a fait savoir qu’il “est une fierté nationale, il a toute mon affection et notre reconnaissance pour le travail qu’il fait auprès des victimes”.

Wangu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here