Lubumbashi : Des morgues refoulent les morts. Conséquence directe de la grève des médecins?

0
229

Depuis la radicalisation de la grève des Médecins des hôpitaux publics, les morgues de Lubumbashi refoulent les morts. De la morgue de l’Hôpital Général de Référence de la Kenya jusqu’à l’Hôpital Militaire de la Ruashi en passant par la morgue de l’Hôpital Général de Référence Jason Sendwe, le nombre des morts inquiète.

« Nous habitons la Ruashi mais nous n’avons pas trouvé de place à la morgue de l’hôpital militaire et à Hakika. Arrivés à Sendwe, le croque-mort nous a dit qu’il n’y avait pas de place à la morgue. Heureusement que nous avons trouvé une place à la morgue des cliniques universitaires après intervention d’un Professeur » témoigne Christian Kabila, un habitant de Lubumbashi

A Lubumbashi, la grève des Médecins oeuvrant dans les hôpitaux publics serait aussi à la base des morts enregistrés massivement ces derniers temps. Le cas illustratif est celui de ce jeune-homme qui a vu son père décédé dans l’enceinte d’une grande structure hospitalière de la place. « Mon père est décédé dans la salle d’urgence par manque d’assistance médicale… »

Léon Tshombe, ce jeune, rapporte que l’infirmière a tout fait. « Elle a même appelé le Médecin au téléphone. Malheureusement, il lui a dit qu’il ne pouvait pas intervenir. Et le pire est arrivé » souligne-t-il. Cette situation remet en question la qualité de service minimum organisé dans certaines structures hospitalières. Entre temps, les Médecins ne décolèrent pas. La grève se poursuit

Source : Lushi Actu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here