Lualaba: Un dispositif sécuritaire sera déployé pour interdire la marche de ce lundi, dixit Richard Muyej

0
309

Alors que quelques partis politiques s’activent pour marcher ce lundi 13 juillet 2020, contre la désignation de Ronsard malonda à la tête de la centrale électorale et d’autres contre les lois minaku et sakata, au Lualaba, le chef de l’exécutif provincial Richard Muyej a haussé sa voix ce dimanche pour décourager toutes les formations politiques qui veulent troubler la quiétude des Lualabais.

Pour Muyej,que le débat sur les questions de l’heure se mûrisse dans la capitale Kinshasa, pour qu’une solution à la miable soit trouvée, d’autant plus que chaque parti politique a des représentants au niveau national.

Dans sa communication, Richard Muyej a fait savoir que les responsables de l’armée et de la police de la province ont convoqué une réunion avec les organisateurs des différentes marches, pour qu’ils soient tenus responsables des toutes les casses qui seront enregistrées au cours de leur manifestation, mais aucun responsable n’a accepté de gober celà, position que Richard Muyej a qualifié de l’hypocrisie. Se référant aux décisions prises par le gouvernement central, aucune marche ne sera autorisée en province de Muyej.

Pour se faire, un dispositif sécuritaire sera déployé à cette fin,très tôt matin dans les rues pour réprimer toute tentative de marche. Et celui qui va s’emprendre aux éléments de l’ordre subira la rigueur de la loi.
À lui de préciser que son devoir est de préserver l’autorité de l’État et de mettre de l’ordre dans la ville.

Par la suite, il a appelé tous les parents à vaquer librement à leurs activités quotidiennes comme ils les font chaque le jour.
Message réitéré aussi par les confessions religieuses au travers une déclaration commune lue par le représentant de l’église du Christ au Congo, ce dimanche devant l’église méthodiste unie.

Wangu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here