Lualaba: Les travaux de construction du barrage hydroélectrique de Busanga avancent

0
1733

Parmi les projets au cœur des actions du gouverneur du Lualaba Richard Muyej, le barrage de Busanga. Il va stimuler le potentiel hydroélectrique de la province minière du Lualaba. 
Il est situé à 70 km de Kolwezi, capitale mondiale du cobalt. Ici, un monstre hydroélectrique sort de terre et “L’évolution est encourageante” se réjouit Patrick Thierry André Kakwata, Ministre provincial de l’Energie, Transports et hydrocarbures  qui a fait une descente sur le terrain pour palper  du doigt les travaux de construction de ce colosse d’acier.

“Le Gouverneur Richard Muyej jour et nuit me pose des questions sur l’évolution des travaux car, le gouvernement provincial du Lualaba y tient fortement et Il fournira 240 MW” se confia t-il au micro de Mikuba tv.

Fournir le courant

Le Code minier pour lequel le géologue Patrick Kakwata, alors député national, s’est battu bec et ongles pour sa révision stipule que dans les deux ans qui suivent son application, les entreprises minières doivent placer les usines de transformation. 

“C’est pour cela que nous nous battons corps et âmes pour rendre disponible le courant. Parce que  le développement de la RDC partira du Lualaba », soutient-il. 
Malheureusement, ce pays à fort potentiel hydroélectrique vend du courant à d’autres pays qui, à leur tour, le revendent à la RDC; et le Lualaba a décidé de sortir de cette confusion.

Rappelons que c’est depuis 2017 que les travaux de ce colosse d’acier et de béton  ont démarré et ce, sous la férule d’un consortium chinois. Le coût est de 650 millions de dollars. Ils prendront fin en 2021.
Outre les industries minières, Busanga donnera du courant aux habitants.

 »C’est pour assoupir la misère de la population comme le veut Muyej », explique Kakwata.
Et une autre façon d’assoupir cette misère,  le gouverneur du Lualaba y a pensé, c’est la construction d’un parc solaire dès 2020 qui fournira 100 MW.

Wangu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here