Lualaba: Les autorités traditionnelles vers la signature d’un arrêté collectif

0
616

Arrivé depuis le dimanche dernier, le Ministre délégué des affaires coutumières a clôturé ce mardi 25 février, les assises de deux jours organisées par le gouvernement national en faveur des chefs des groupements, des secteurs et des chefs coutumiers de la province du Lualaba, en vu d’assainir ce monde du pouvoir ancestral.

Deux jours ont suffit pour remettre de l’ordre dans le pouvoir coutumier, entaché de plusieurs irrégularités comme: L’usurpation, la guerre de limite et la succession irrégulière.

La mission du Ministre délégué auprès du Ministre de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières Eyrolles Mvunzi au Lualaba, fût une réussite.
Il a mis en marche le processus d’installation de la commission consultative de règlement des conflits coutumiers, CCRC au Lualaba et, certains chefs coutumiers n’ont pas su joindre la ville de Kolwezi pour venir participer aux assises, faute des voies routières qui sont impraticables car la charge a été donnée au gouvernement provincial, d’installer dans les tous prochains jours cette commission.

Un module de formation des autorités traditionnelles a été animée par le Secrétaire Général des affaires coutumières, afin de vulgariser la loi n°15/015 du 25 Août 2015, fixant le statut des chefs coutumiers.

Cet atelier de remise à niveau a permis aux détenteurs du pouvoir ancestral d’élaguer certaines zones d’ombres dans l’exercice de leur fonction.
La délégation a procédé à la validation des listes des chefs traditionnels de tous les cinq territoires du Lualaba, pour la signature d’un arrêté collectif des chefs coutumiers non en conflit, pour d’éviter des arrêtés individuels.

Par la même occasion, le Ministre délégué a annoncé au mois de Juin de l’année en cours, de la tenue de la conférence des autorités traditionnelles de la RDC, qui aura lieu à Kisangani.

Au Lualaba jusque là, le ministère des affaires coutumières reste vacant depuis la résistance de Jean-marie Kaseya pour occuper cette fonction, et c’est le ministre provincial de l’intérieur et sécurité qui fait l’intérim de ce portefeuille.

Wangu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here