Lualaba : L’an un à la tête de son Ministère, Patrick Kakwata présente un bilan séduisant dans le secteur énergétique

0
1280

L’esprit de la redevabilité à sa base ne cesse de guider le Ministre provincial de l’Energie, Transport, Hydrocarbures et Voies de communication Patrick Thierry André Kakwata.

Après un an passé à la tête de son portefeuille, sous le leadership de son Excellence monsieur Muyej MANGEZE MANS, Gouverneur du Lualaba, Patrick Kakwata a été ce lundi 05 octobre 2020 devant la presse locale pour dresser son bilan depuis sa prise de fonction jusqu’à aujourd’hui.
Un Ministère costaud, le mettre sur table en un jour pour le décortiquer reste un mystère.

Pour cette première sortie médiatique, il a fait un état des lieux de l’électricité au Lualaba.
Le patron de l’énergie en province s’est appesanti au cours de sa communication sur trois grands points qui viennent répondre avec précision aux préoccupations soulevées par population lualabaise qu’il appelle affectueusement « Mes Patrons »

  • Bilan
  • Points faibles et forts
  • La vision du gouvernement provincial

La production de l’énergie au Lualaba dépend de quatre centrales hydroélectriques entre autres : Nseke, Nzilo, Koni et Mwadingwisha qui, pour le moment subit des travaux.

Avec une demande qui se lève à 40 méga watts, le Lualaba par contre, dispose que de 20 méga watts pour desservir sa population en courant électrique. C’est par là que né le mot « délestage » avec une simple raison: satisfaire tout le monde.

Malgré cette nouvelle vie qui s’est installée dans presque toute la RDC, le Ministre de l’énergie n’est pas sur son fauteuil, dans un travail abattu en synergie avec l’équipe gouvernementale, des projets sont matérialisés, d’autres initiés dans tout le Lualaba, pour répondre favorablement aux attentes des communautés.

Dans son règne, la ville de Kasaji éclaire à mille éclats et l’éclairage public envahi les grandes artères de la deuxième ville du Lualaba.

Le chef lieu du territoire de Lubudi a bénéficié d’un transformateur après plus de 5 ans dans le noir suite à un transformateur qui était tombé en faillite.
Tout ceci, vient affirmer avec preuve que Kolwezi seul ne fait pas le Lualaba.

Le chef lieu a aussi connu des travaux des grandes envergures dans le secteur de l’énergie.

Notamment : Le raccordement de deux cabines et éclairage public aux quartiers Kanina et Camp massard.
Installation d’un groupe électrogène au site de la quarantaine pour pallier tant soit peu aux coupures du courant électrique.

À ces jours, le stade Diur de la cité MANIKA peut abriter les rencontres vespérales puisque dans ce stade omnisports y a été installé le dispositif d’éclairage public.
Chose pareille avec les artères de Kolwezi devenues éclairées.
La capitale mondiale du cobalt qui compte plus d’un million d’habitants, le défi reste toujours de taille mais la volonté est manifeste.

La Snel bien que libéralisée a été dotée d’un Touré de câbles en cuivre pour compenser aux vols des files conducteurs.
Par dessus tout, un protocole d’accord a été signé le 6 juillet de la même année entre la société nationale de l’électricité et le gouvernement provincial du Lualaba.

Kakwata a présenté le plan directeur d’électrification de la province

Tout partira par les villages Katebi et Mupandja avant de s’étendre dans les entités nouvellement lotis.
Tous les 5 territoires que compte le Lualaba seront électrifiés pour supprimer les poches noires.
Le ministère de l’énergie compte assainir le réseau électrique de la province.

Patrick Kakwata a appelé la population a payé les factures pour donner à la Snel les moyens de sa politique.

Wangu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here