Lualaba: Huit mois après l’adoption du plan quinquennal, Richard Muyej dresse un bilan devant la presse

0
562

Le point de presse tenu par le Gouverneur de la province du Lualaba, Richard Muyej, le vendredi 06 mars au gouvernorat a essentiellement tourné autour des quelques réalisations du gouvernement provincial durant les 8 mois qui ont suivi l’adoption du plan quinquennal et trois mois après l’adoption de l’édit budgétaire.

Dans son speech, le chef de l’exécutif provincial a aussi de manière brève balayé les fakes news qui font vibrés la toile ce dernier temps principalement sur les réseaux sociaux, sans toutefois y accorder une quelconque considération.
Il est passé de secteur à secteur pour ainsi éclairer l’opinion publique sur l’action gouvernementale et barrer la route à l’intoxication de masse.

S’agissant de la santé et de l’éducation; il a noté une importante réforme qui consiste à réhabiliter, construire et équiper les structures sanitaires et éducatifs de la province. L’état actuel de l’hôpital de Mwangeji, les infrastructures scolaires construite dans le territoire de Mutshatsha, Kapanga, Sandoa pour ne citer que ceux-là en disent long.

Concernant les infrastructures routières, il est à noter que, la RN39 et RN1 relèvent de la compétence du gouvernement central mais le gouvernement provincial fait de son mieux pour maintenir ne reste que le trafic sur ces tronçons et les efforts sont indubitables.

S’agissant de la voirie urbaine à l’intérieur de la province rien n’a échappé au Gouverneur du Lualaba qui a tout de même reconnu que beaucoup reste à faire. À propos de l’aéroport de Kolwezi deux maquettes de l’aérogare assorti d’une tour de contrôle moderne ont été affichées au vue de tous.

De l’artisanat minier; réforme de traçabilité et d’encadrement des exploitants artisanaux et leurs minerais a été lancé, raison du tout premier centre de négoce presque fini à Musompo, et la viabilisation des certaines Zea en cours. Il est aussi à noter que la fermeture de Mutanda mining, et l’épidémie de covid-19 dans le monde impacte sensiblement sur les recettes de la province.

À ce jour, il donne lieu à une compagne agricole soutenant des fermiers et un champs souche de plus de 3 milles hectares au village Kando pour la Province, pourquoi l’aménagement des voies exd’accès aux sites touristiques. En perspective ,une grande politique d’attraction des investisseurs dans ces secteurs est en marche.

Au cours de cet exercice délicat de redevabilité envers ses administrés, Richard Muyej M. Mans a eu un échange a bâton rompu avec les professionnels des medias sur un ensemble des préoccupations pertinentes. Et chaque ministre est désormais sensé faire le même exercice à l’avenir a dit le Gouverneur de province, afin de rendre compte au souverain primaire qu’est la population et ainsi taire l’intoxication de masse.

Notons également que quelques membres du gouvernement provincial du Lualaba ont participés à cet exercice.

Wangu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here