Lualaba/Grève des enseignants : La Société Civile fustige le silence coupable des autorités provinciales

0
69

La nouvelle société civile du Congo, coordination du Lualaba fustige le silence coupable du gouvernement provincial face à la grève des enseignants des écoles publiques et ceux du réseau catholique. Et plaide qu’une solution rapide soit trouvée.

Plus de 10 jours déjà depuis le lancement de la rentrée scolaire édition 2021 – 2022, que les élèves des écoles publiques et ceux des écoles du réseau catholique n’ont pas ouvert les cahiers. Les enseignants de ces établissements scolaires ont décidé de tourner le dos au tableau en déclanchant un mouvement de grève sur toute l’étendue de la province du Lualaba afin de revendiquer pour l’amélioration de leur condition de travail.

Cette situation est mal digérée par la nouvelle société civile du Congo, représentée au Lualaba par l’activiste de droits humains, Lambert Menda, qui condamne fermement l’inaction du gouvernement provincial face au dossier de la grève des enseignants paralysant les activités scolaires dans les écoles du réseau catholique et publique. A l’en croire, l’argent dépensé pour la semaine congolaise du Tourisme qui se tient au Lualaba, aurait servi considérablement à résoudre tous les desiderata des professionnels de la craie, notamment dans l’amélioration de leur conditions de travail.

Pour ce représentant de la nouvelle société civile du Congo, au dela du paiement regulier, le gouvernement provincial du Lualaba devrait penser à une motivation pour son propre compte afin de booster les activités dans la province. Pour Lambert Menda, les élèves sont sacrifiés, et chaque jour qui passe, est une leçon ratée.

Wangu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here