Lualaba: De la réhabilitation des avenues du quartier Latin à leurs destructions, les habitants exigent l’arrêt des travaux

0
396

Depuis le lancement des travaux de réhabilitation de l’avenue Ungungandu au quartier latin par le vice gouverneur et gouverneur ad intérim, Fifi Masuka, la population du quartier latin n’a cessé de montrer sa satisfaction sur cet œil de grâce que venait de jeter le gouvernement provincial du Lualaba face aux différentes plaintes formulées à la suite de l’impraticabilité des certaines avenues de ce quartier nouvellement loti.

Lancés par Fifi Masuka, les travaux de réhabilitation de Ungungandu a créé un club d’insatisfaits qui ont vu que ces derniers se limitaient à la troisième avenue jusqu’à la disparition de l’équipe à pied d’œuvre. Pour ce club, les trois avenues à l’entrée de Ungungandu conduisaient chez une des autorités politico-administrative de la place, d’où un privilège leur ai accordé pour faciliter le passage sans difficulté de leur avenue.

Cette situation a placé certaines habitants du quartier latin sous une désolation, pensant être encore une fois dans les oubliettes du gouvernement. Pour eux, ils sont passé encore loin d’une chance, celle de voir tout Ungungandu réhabilitée.

Le samedi 06 février 2021, autour de 13h, les bruits des engins ont réveillé les mécontents dans leur sommeil désolant. Une Niveleuse a surpris tout le monde, elle a commencé à aplanir l’avenue Ungungandu du début à la fin, un travail de génie très observé par les curieux sortis de leurs parcelles pour une inspection personnelle, les uns se plongeant dans des critiques positives, les autres demeurant pessimistes.

Du samedi 06 au lundi 08 février, les agents de l’entreprise à pied d’œuvre ont travaillé à temps plein, même la nuit avant de croiser la dame pluie, qui est venue donner raison aux critiques négatives des certains habitants. La route est redevenue plus pire qu’avant que travaux ne soient lancés, elle est devenue plus boueuse et plus impraticable. Impossible de la fréquenter même avec un vélo.

Face à ce retour à la case départ, la population exige que solution rapide soit trouvée en suspendant momentanément tous travaux. Au stable actuel, ils craignent le pire pendant cette saison où la pluie est visible presque chaque jour.

Wangu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here