Kolwezi/ Rond point de l’indépendance : « Une partie de l’enclos mise en pièce »

0
449

S’agit-il d’un sabotage ou d’un acte commis par imprudence ?
Autant des questions qui taraudent les esprits de plus d’un habitants de Kolwezi ce jeudi, au sujet du rond point de l’indépendance, qui s’est réveillé ce matin avec un enclos saccagé précisément dans ses parties situées en face des avenues Lumumba et boulevard du 30juin dénaturant ainsi cette place touristique, une des celles qui embellissent la ville de Kolwezi.

Un choc pour les amoureux de cette espace qui n’ont pas hésité à exprimer leur déception, surtout ceux ayant l’habitude de passer leur temps à cet endroit, contemplant sa beauté et pour immortaliser leur moment de la vie par quelques séances photos.

Les opinions divergentes autour de cet acte

Selon une certaines opinions, cet enclos du rond point de l’indépendance communément appelé rond point MALU, aurait été percuté nuitamment par un conducteur de véhicule qui aurait perdu le contrôle du volant pour finir sa course vers le rond point, après une bonne dose démesurée d’alcool.

Faux ! rétorque un habitant trouvé sur le lieu entrain d’admirer le spectacle désolant offert par l’enclos du rond point. comment un chauffeur en état d’ébriété peut percuter deux côté de l’enclos perpendiculairement situés? S’interroge cet habitant en swahili tout en répondant sois même: < il s’agit d’un acte de sabotage des biens publics par des ennemis de la province qui méritent d’être sévèrement sanctionnés>
Il sied de noter que le rond point de l’indépendance est un bijoux touristique avec comme particularité, l’incarnation de l’histoire politique de la RDC à travers les bustes des personnalités politiques implantés à cet endroit.

Cet espace touristique est souvent gardée la nuit par les agents d’une maison de sécurité localisée sur place.
Toutes nos tentatives de rencontrer les responsables du rond point pour avoir la versions officielle des faits se sont avérées vaines.
Un dossier à suivre.

Wangu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here