Kolwezi: Célébration du 50ème anniversaire de la ville

0
258

Le vice-gouverneur du Lualaba, Fifi Masuka a lancé ce 23 juillet 2021, les activités liées au cinquantenaire de la ville de Kolwezi. C’était au cours d’une manifestation organisée à cette occasion dans le jardin de la mairie de Kolwezi à laquelle ont pris part plusieurs autorités.

Fifi Masuka Saini a reconnu les efforts consentis par les autorités urbaines dans le processus de développement dans le chef-lieu de la province du Lualaba. 

Dans son speech, le maire de la ville de Kolwezi, Véronique Upité est revenu sur le moment tragique qu’a connu la capitale mondiale du Cobalt. Selon elle, les événements de triste mémoire de l’histoire de la ville de Kolwezi doivent servir d’exemple pour bâtir à l’unisson la Ville.

Pour beaucoup d’observateurs, les ennemis de la ville sont les Kolweziens eux-mêmes. 

Pour la petite histoire. La ville est créée en 1937 pour abriter le siège des mines de l’Ouest de la société belge Union minière du Haut Katanga (UMHK). Kolwezi se développa sous forme de quartiers éparpillés, comme d’autres villes de type ségrégatif au Haut-Katanga et en Afrique Australe coloniale. Avec un centre décisionnel et résidentiel de cadres européens, au Sud-Est le Centre coutumier, pour la population locale et plusieurs cités planifiées pour la population ouvrière proche des carrières et usines de l’UMHK. Presque quatre cinquièmes du territoire municipal se trouvaient alors au sein des concessions de la compagnie.

Après que le Katanga eut déclaré son indépendance par rapport à la république du Congo en 1960, des rebelles ont, à plusieurs reprises, tenté de s’émanciper de l’autorité de l’État central du Congo, rebaptisé à l’époque République du Zaïre.

En 1978, les événements tragiques de la ville minière de Kolwezi résultaient d’une rébellion de plus, cette fois contre le régime dictatorial du Maréchal Mobutu installé à des milliers de kilomètres du Katanga, dans le Bas-Congo, dans l’ancienne Léopoldvile rebaptisée Kinshasa.

Wangu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here