Haut-Katanga : Gabriel Kyungu appelle les miliciens Bakata-Katanga au dialogue avec l’Assemblée provinciale

0
224

Le Président de l’Assemblée provinciale du Haut-Katanga appelle les miliciens de tout genre dont les Bakata-Katanga à choisir la voie de dialogue avec son institution pour que cette province reste en paix.

Antoine Gabriel Kyungu wa Kumwanza l’a précisé le lundi 28 juin 2021 à Lubumbashi lors d’un conclave sur la paix tenu en présence du gouverneur de la province, des membres de service de sécurité, des autorités politiques et des assurances socioculturelles du Haut-Katanga.

Le député Kyungu wa Kumwanza a demandé au représentant du chef de l’État en province que la population de cette entité a besoin de la paix.

«Les haut-katangais disent au Chef de l’État Félix Tshisekedi qu’ils ne veulent pas vivre le drame de l’Ituri. Nous sommes solidaires avec nos frères de l’Ituri, victimes des tueries mais nous nous dressons contre les complots des violences et de rébellion. Nous nous adressons au chef de l’État à travers son représentant le gouverneur Jacques Kyabula. Et nous appelons les miliciens de tous bords à un dialogue avec l’Assemblée provinciale, nos portes sont ouvertes», a-t-il déclaré.

Poursuivant, il a dénoncé la manipulation des jeunes et l’activisme des miliciens bakata-Katanga dans l’objectif de déstabiliser la province du Haut-Katanga.

«C’est ici pour moi l’occasion d’interpeller toutes les forces vives à une prise de conscience face à ce phénomène qui menace la paix et la stabilité de la province sans lesquelles aucun développement n’est possible», a souhaité Antoine Gabriel Kyungu, président de l’organe délibérant.

Il est à rappeler que le Conseil de Sécurité de la province et une structure de la société civile locale ont appelé la population à la vigilance face à la menace des Maï-Maï de Bakata-Katanga en la fin de ce mois et début le mois de juillet. Les dispositifs sécuritaires ont été renforcés dans cette partie de la RDC.

Wangu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here