Dossier RAM : Félix Tshisekedi ordonne sa suspension momentanée

0
332

Le Président de la République Félix Tshisekedi a ordonné la suspension momentanée du Registre des appareils Mobiles (RAM).

D’après les sources proches du ministère des Postes Télécommunications, Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (PT-NTIC) et de l’Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications du Congo (ARPTC), cette décision du Chef de l’État est prise en attendant la révision des modalités de paiement et la libération des comptes bloqués.

Il faut rappeler que lors du conseil des ministres de vendredi 07 mai, le vice-premier ministre, en charge de l’Intérieur Daniel Aselo a rapporté au conseil le mécontentement des utilisateurs des réseaux de télécommunication vis-à-vis des méthodes de prélèvement de la taxe RAM initiée par l’Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications du Congo (ARPTC).

En ce qui concerne la taxation de ce service, Daniel Aselo Okito a suggéré la constitution d’une Commission interministérielle pour examiner cette situation afin d’éclairer l’opinion.

Le service de registre des appareils mobiles (RAM) a été lancé l’année dernière par l’Autorité de Régulation des Postes et Télécommunications (ARPTC) pour lutter contre la circulation des téléphones contrefaits. L’enregistrement à ce service est assorti d’une taxe d’un à 7 dollars l’an que les compagnies de téléphonie cellulaire prélèvent sur les unités que recharge l’utilisateur.

Selon le Ministère des postes, télécommunications, Nouvelles technologies de l’information et de la communication (PTNTIC), le fonds généré par le projet servira à construire les usines de montage des téléphones, l’installation hot-spots de wifi gratuit dans les universités publiques, les espaces publics (aéroports, marchés, …), la numérisation des administrations publiques et la réalisation des projets e-service.

Wangu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here