Antonio M.A Pedro, confirme la position stratégique de la RDC dans la production des batteries électriques

0
42

Le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde a reçu, ce mardi 09 novembre 2021, à la primature, le Secrétaire exécutif adjoint de la Commission Economique des Nations-Unies pour l’Afrique, Antonio M.A. Pedro, qui était conduit auprès du chef du Gouvernement par le Ministre de l’Industrie, Julien Paluku Kahongya.

Les échanges ont tourné autour de l’organisation, du 24 au 25 novembre 2021 par le Ministère de l’Industrie, d’un Business Forum consacré au développement d’une chaîne de valeur et d’un marché dynamique pour les batteries, véhicules électriques et énergies renouvelables en Afrique.Selon le Secrétaire exécutif adjoint de la Commission Économique des Nations-Unies pour l’Afrique, (CEA), qui s’est confié à la presse à l’issue de l’audience, la RDC a tous les atouts nécessaires pour se positionner comme Pays précurseur dans la production des batteries électriques sur le continent africain.

« C’était une occasion pour faire un brieffing à son Excellence Monsieur le Premier Ministre, concernant la préparation d’un forum qui sera un très grand événement pour la République démocratique du Congo et pour l’Afrique. Aujourd’hui, nous avons partagé les indicateurs très importants qui confirment la position de la RDC comme précurseur en ce qui concerne la production des batteries électriques. Selon les chiffres que nous avons déjà, qui seront partagés avec le Gouvernement lorsqu’on va faire la présentation du rapport de Bloomberg, la RDC peut produire des batteries trois fois moins chères que les USA et la Chine et deux fois moins chères que la Pologne. Donc ça veut dire que la RDC est stratégiquement bien positionnée pour la transition énergétique qui préoccupe tout le monde », a déclaré Antonio Pedro.

Pour parvenir à la concrétisation de cette ambition, le gouvernement de la République devra fournir des efforts supplémentaires notamment en ce qui concerne le climat des affaires, a fait remarquer le Secrétaire exécutif adjoint de la CEA.

« Nous avons aussi parlé des efforts que le Gouvernement devra continuer à faire pour améliorer le climat d’investissement au pays pour que ces opportunités dont nous allons parler puissent devenir une réalité. Il y a toute une structure pour accompagner cet effort initial que nous avons eu avec le Gouvernement pour l’organisation du Forum. La mise en œuvre est plus importante que l’organisation du Forum. Le Forum va confirmer la position de la RDC mais après ça, ça sera la mise en œuvre », a prévenu Antonio Pedro qui remercie par ailleurs le Premier Ministre Sama Lukonde pour l’assurance donnée sur l’implication de tout le Gouvernement dans ce processus de transformation.

Notons que le Forum projeté du 24 au 25 novembre 2021 est centré sur le thème :

« Développer une chaîne de valeur régionale autour de l’industrie des batteries électriques, du marché des véhicules électriques et des énergies propres ».

Il est organisé en collaboration avec la Commission Économique des Nations-Unies pour l’Afrique et connaîtra la participation de différents acteurs, dans le but de stimuler le développement d’une chaîne de valeur et d’un marché dynamique pour les batteries, véhicules électriques et énergies renouvelables en Afrique.

A en croire le Secrétaire exécutif adjoint de la Commission Économique des Nations-Unies pour l’Afrique, ce forum est d’une grande importance, car il permet aussi la mise en œuvre de la zone de libre-échange continentale (Zlecaf) parce qu’à travers la production des batteries électriques en Afrique et en RDC en particulier, les échanges commerciaux pourront s’intensifier sur le continent.

Wangu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here