Affaire 500 Jeeps : « La manoeuvre vise simplement, à recompenser ceux qui contribuent à enterrer une majorité issue des urnes, celle du FCC » Néhémie Mwilanya

0
235

Une Jeep offerte par le chef de l’État aux députés nationaux. Ça ne se refuse pas en principe. Mais voilà que cette offrande présidentielle divise le palais du peuple et provoque un climat malsain, certains députés ayant préféré décliner l’offre.

Néhémie Mwilanya, Coordonnateur National du Front Commun pour le Congo (FCC), a lancé un tweet fracassant ce lundi 21 juin 2021, marquant son opposition au cadeau présidentiel. L’élu de Fizi fustige, en effet, ce qu’il qualifie de forfaitaiture de l’Union sacrée.

Pour le professeur Néhémie Mwilanya, la manoeuvre vise, simplement, à recompenser celles et ceux qui contribuent à enterrer une majorité issue des urnes, celle du FCC. Il dénonce, au passage, la corruption et se dit non concerné.

En s’exprimant de la sorte, le Coordonnateur National du FCC montre sans doute le chemin que devraient emprunter les députés fidèles à Joseph Kabila sur cette question. On n’achète pas la conscience démocratique d’un élu du peuple avec une jeep, insiste l’un d’eux.

D’autres députés appartenant à d’autres forces politiques ont refusé de toucher le cadeau qui pourrait empoisonner les relations avec leurs bases. Le pays va mal et les véritables élus du peuple le savent.

Le camp présidentiel vient sans doute de commettre le type d’erreur politique qui se corrige difficilement . Il offre à l’opinion une occasion de mesurer les fissures et les contradictions au sein de l’Union sacrée.

Néhémie Mwilanya ne pouvait que s’engouffrer dans cette faille béante qui provoque la colère de nombreux congolais. Il va de soi que cette sortie qui vaut prise de position va placer dans l’embarras les députés qui affectionnent la duplicité.

Wangu

PUBLICITES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here